Beaucastel : l'icône de Châteauneuf-du-Pape

fin de la vente : 21/12/2017

S’il est un domaine phare de l’appellation Châteauneuf-du-Pape, c’est bien sûr le Château de Beaucastel, et sa centaine d’hectares de vignes plantées au cœur de ce terroir d’exception de galets roulés charriés par le Rhône, à l’époque où le fleuve, encore puissant torrent, arrachait aux flancs des Alpes des fragments de roche jusqu’à les déposer du côté d’Avignon…

Si le Château de Beaucastel existe depuis le 16ème siècle, c’est bien sûr à la famille Perrin, installée ici depuis le début du 20ème siècle, que l’on doit l’essor et la renommée mondiale de ce vignoble exceptionnel. Dès lors, les générations s’y sont succédées pour continuer à faire vivre la légende, produisant ici des vins qui, pour d’innombrables amateurs, sont un modèle d’équilibre entre puissance, structure, fraîcheur et élégance. Les Perrin s’attachent à faire cohabiter les 13 cépages de l’appellation, dont les cinq blancs : roussanne, grenache blanc, clairette, bourboulenc et picardan.

Par une science de l’assemblage peaufinée depuis des décennies, on cherche à puiser le meilleur de chaque parcelle et de chaque cépage, et à faire éclore la meilleure association. C’est bien dans cet esprit d’une expression la plus authentique et singulière des terroirs du Domaine que les Perrin furent précurseurs d’une viticulture biologique puis bio-dynamique. Sous l’égide du grand Jacques Perrin, le domaine a développé une approche très novatrice de l’agriculture biologique dès les années 1950, puis bio-dynamique dès le milieu des années 1970 ! On a compris ici depuis longtemps que seul un raisin en pleine santé et en totale harmonie avec son environnement pouvait révéler la quintessence de ses arômes, la noblesse de ses origines et ainsi donner des vins à l’expression unique.

Si les cépages blancs ne représentent que 7 ha sur la centaine que compte le domaine, avec un rôle prédominant pour la roussanne, ils donnent ici des vins unanimement considérés comme des modèles pour toute l’appellation. Plus encore, le cultissime Châteauneuf Roussanne Vieilles Vignes (issu de pieds plus que centenaires !), est assurément un des plus grands blancs de France et d’ailleurs. Robert Parker lui-même, dont le guide le note les plus souvent entre 95 et 100/100, le considère comme « le Montrachet du Rhône »…

Que dire de plus ?... Si ce n’est que 2015 et 2016 sont incontestablement deux millésimes de référence pour le Rhône Sud, indispensables dans toute bonne cave ! Et qu’il n’y en aura malheureusement pas pour tout le monde…


  • 2016 fut incontestablement uneannée exceptionnelle dans le Rhône Sud. La preuve avec ce Châteauneuf blanc d’un très grand raffinement d’arômes, entre notes florales amande, aiguille de pin, beurre d’agrumes, pêche caramélisée, et ce cortège d’épices douces évoquant une belle mélopée orientale. Ample, concentré et très pur : taillé pour la garde!

    expert
    Note moyenne des experts
    18.7/20
    Voir la fiche détaillée
    Epuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Noté 100/100 par Jeb Dunnuck, le grand spécialiste des vins du Rhône, ce Roussanne Vieilles Vignes tutoie éffectivement la perfection, sur ce millésime d'exception. Parfaite maturité du fruit, intensité et extrême raffinement de son bouquet, superbe équilibre entre une texture suave et une vraie tension minérale, persistance stupéfiante : immense!

    expert
    Note moyenne des experts
    19.1/20
    Voir la fiche détaillée
    Epuisé
    Bon d’achat Fidélité : 3 %