Domaine de Villaine : un millésime 2014 magistral

fin de la vente : 04/09/2017

En 1971, Aubert de Villaine prend la succession de son père à la co-direction de la Romanée-Conti. Après son mariage avec Pamela, rencontrée aux Etats-Unis, il crée avec elle, dès 1973, le Domaine Aubert et Pamela de Villaine à Bouzeron, le premier village au nord de la Côte Châlonnaise avant ceux de Rully, Mercurey, Givry et Montagny.

Dès ces années-là commence un travail ambitieux de mise en valeur des terroirs châlonnais, particulièrement celui de Bouzeron avec le cépage Aligoté Doré, et l’ambition de lui redonner la splendeur de goût d’avant le phylloxéra quand il était travaillé sur un pied d'égalité avec le chardonnay et le pinot noir.

Les pieds sont sélectionnés, replantés sur les coteaux et le cépage est vinifié avec le même savoir-faire qu’à la Romanée-Conti. L’aligoté redevient ce qu’il était, un vin à part entière, si bien que l’appellation Bouzeron est créée en 1997. A cette époque le domaine est cultivé en bio puis rapidement en bio-dynamie.

En 2001, le neveu d’Aubert de Villaine, Pierre de Benoist reprend les rênes du domaine, prolonge et affine le travail initié avant lui. Les vins produits aujourd’hui, aussi bien à base d'aligoté que de chardonnay, présentent toute la finesse, la force et la délicatesse qui signent les grands blancs de Bourgogne.

En 2015, Pierre de Benoist a su parfaitement mettre à profit le côté solaire du millésime et la haute maturité du raisin, pour donner un supplément de chair et de profondeur à ses vins, tout en conservant intacte et vibrante la trame minérale, tantôt saline, tantôt iodée, toujours élégante et énergique, qu’apportent ces terroirs de Bouzeron et Rully. On a juste envie de dire… bravo !