Gourt de Mautens : Jérôme Bressy illumine le Vaucluse

fin de la vente : 10/10/2016

Jérôme Bressy est incontestablement un vigneron à part : prêt à convaincre son père, dès 1989 et à 23 ans seulement, de convertir les terres familiales à l’agriculture biologique puis bio-dynamique. Prêt aussi à affirmer qu’il veut faire un très grand vin, alors qu’à cette époque, toute la production du domaine familial part à la coopérative. Prêt enfin à abandonner l’Appellation Rasteau pour pouvoir continuer à assembler les cépages qui lui paraissent s’exprimer le mieux sur ce superbe terroir méridional…

Parfois seul contre tous (ou presque), Jérôme Bressy est surtout un vigneron doué de géniales intuitions et d’une foi inébranlable dans la vigne et son terroir ! Il a tout compris, à force d’observations et d’expérimentations, de l’alchimie qui se produit dans la rencontre entre le sol, sur les meilleurs terroirs de Rasteau, et les vieux ceps de vigne, enracinés en profondeur.

Le domaine est un véritable conservatoire ampélographique à lui tout seul ! Imaginez que son unique cuvée Gourt de Mautens Blanc assemble pas moins de 8 cépages : picpoul, bourboulenc, clairette, roussanne, marsanne, viognier, picardan et grenache.

Les rendements sont microscopiques, de l’ordre de 10 hectolitres l’hectare, tant le culte de la qualité et de la précision est poussé à l’extrême.

Si la nature est reine, rien n’est cependant laissé au hasard : taille en gobelet, labour, dégustation quotidienne des raisins sur chaque micro-parcelle pour déterminer au goût la meilleure date de vendange, tri méticuleux des raisins sur pied puis avant le pressurage, savant dosage d’élevages en demi-muids, en cuve béton et en cuve inox, durée d’élevage qui peut, pour le blanc, varier entre 10 et 18 mois selon le millésime… Bref Jérôme travaille le raisin comme un joaillier taille le diamant…

Au final, dans le verre, le résultat est tout simplement… grandiose ! Un vin comme on en goûte rarement : généreux, complexe, d’une densité incroyable et pourtant toujours fin, frais et limpide.

Ne passez pas à côté de cette rareté, qui, millésime après millésime, brille au firmament des meilleurs blancs du Sud !