Marc Sorrel : l'autre Maître de l'Hermitage

fin de la vente : 28/05/2017

La colline de l’Hermitage constitue, avec la Côte Rôtie, le joyau du vignoble du Rhône Nord. Déjà appréciés à l’époque de la domination romaine, les vins de l’Hermitage n’ont cessé de briller, au fil des siècles, parmi les plus grands vins d’Europe que l’on s’arrachait de la cour de Louis XIII à celle du tsar Nicolas II !

C’est ici, au cœur de l’appellation, que Marc Sorrel élabore avec sagesse et discrétion, depuis plus de 30 ans, parmi les plus beaux Hermitages Blancs qu’il nous ait été donné de goûter. A la différence des autres vignerons et maisons « stars » de l’appellation, comme Jean-Louis Chave , M. Chapoutier ou Guigal, Marc Sorrel fait figure de petit poucet et cultive ici un vignoble de poche dans lequel les cépages blancs représentent à peine un peu plus d’un hectare. Quand on sait, en outre, que sur ce terroir vertigineux, cultivé en terrasse, la marsanne donne des rendements extrêmement faibles, on comprend pourquoi ses vins sont malheureusement si difficiles à trouver.

Héritier de ce petit vignoble acquis en 1928 par son grand-père Félix, Marc a la chance d’exploiter des parcelles situées sur les meilleurs terroirs du cru. Pour les blancs, sont à l’honneur les lieux-dits les Greffieux (en dessous du célèbre Méal plutôt dévolu au rouge) et le légendaire Rocoules. Ici, l’exposition au Sud imprime une forte influence méditerranéenne dans les vins. Du côté des Rocoules, dans la partie centrale de la colline, si le socle reste largement dominé par le granit, les sols intègrent également calcaires, silices et galets, qui vont donner au vin ce supplément de délicatesse et de raffinement minéral qui font la marque des très grands Hermitages.

Méthode culturale, vinification et élevage restent empreints d’un noble classicisme et d’un grand respect du fruit dans ce terroir d’exception. Vinification et élevage se font en fût et s’étalent sur plus de 18 mois. Le résultat est à chaque millésime éblouissant de densité aromatique et de profondeur, et promet des gardes exceptionnelles, d’un minimum de 15 ans.

Nous sommes particulièrement fiers de pouvoir vous proposer ce nouveau millésime 2015, qui confirme avec brio la place des vins de Marc Sorrel tout en haut de la hiérarchie du Rhône Nord, aux côtés d’un certain Jean-Louis Chave… Concentration et élégance des arômes, richesse de texture, équilibre et profondeur admirables, persistance phénoménale… des blancs au meilleur de leur forme. Marc Sorrel lui-même considère ce millésime comme son meilleur et y voit de nombreux points communs avec le mythique 1961… que dire de plus ? A ne manquer sous aucun prétexte.