Josmeyer : des blancs d'Alsace fins et épurés

fin de la vente : 02/05/2017

En 1854, Aloyse Meyer, restaurateur et courtier en vins, décide de créer, à partir de quelques vignes travaillées par son père, un négoce de vins, point de départ du Domaine Josmeyer. Son fils, Joseph (à qui l’on doit le nom actuel du Domaine, contraction de Joseph Meyer), n’a de cesse de valoriser les meilleurs terroirs, autour de la commune de Wintzenheim, et en particulier ceux de Hengst et de Brand, reconnus plus tard comme Grands Crus. Ici, les vignes bénéficient d’un micro-climat exceptionnel, couplant à un ensoleillement maximal une pluviométrie parmi les plus basses de France. Tout ce qu’il faut pour que la vigne aille puiser en profondeur les réserves hydriques et se charge ainsi d’éléments minéraux à sublimer dans le vin.

C’est sous l’égide de Jean Meyer (4ème génération), arrivé au Domaine en 1966, que le nom Josmeyer va entrer résolument dans la modernité et se tailler une place de choix dans l’élite des vins d’Alsace. Vinificateur hors-pair et véritable poète de la vigne et du vin, Jean Meyer affine le style des vins « maison », avec d’un côté, des pinots blancs et auxerrois au fruit croquant et juteux, des vins vifs et gais à déguster dans leur jeunesse, et de l’autre des rieslings et pinots gris (et même gewurztraminer), souvent très secs, cristallins, tournés vers l’élégance, la capacité de garde et l’expression fine et racée de leur terroir d’origine.

Guidé par ce permanent souci d’élaborer des vins denses et équilibrés, à la personnalité affirmée, les Meyer font également le choix, à la fin des années 1990, de convertir le domaine à la culture biologique et à la bio-dynamie. Car ici, le vin doit exprimer la symbiose entre la terre, l’air, la plante et la main du vigneron. Enherbement naturel, travail des sols, sélection massale, préparas dynamisants… tout est mis en œuvre pour obtenir un raisin parfaitement sain et mûr, qui soit un véritable concentré d’expression. De nombreuses cuvées, comme le Riesling Les Pierrets, ne sont d’ailleurs pas produites chaque année mais seulement proposées lorsque les Meyer jugent la qualité du millésime suffisante.

Après la disparition prématurée de Jean Meyer, le Domaine est aujourd’hui conduit par ses deux filles, Céline et Isabelle, qui perpétuent avec talent et une vraie sensibilité esthétique cette tradition d’élégance et de grands blancs de garde, secs, tendus et raffinés.


  • Voici le vin d’été par excellence, frais et fruité, délicieusement juteux et gourmand, révélant dans une belle palette aromatique la qualité d’un fruit parfaitement mûr, et la finesse saline du terroir de l’Herrenweg de Turkheim. Idéal en apéritif, avec une terrine de volaille, ou à table avec une omelette aux pointes d'asperges...

    expert
    Note moyenne des experts
    15.3/20
    Voir la fiche détaillée
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Si l'on retrouve au nez la puissance aromatique du Pinot gris, ce Grand Cru Brand séduit par sa fraîcheur et cette belle trame acide qui allège le vin, le fait vibrer en bouche et révèle une superbe minéralité fumée. Un grand vin pour amateurs d'Alsaces plutôt secs, droits et verticaux, idéal sur une gastronomie marocaine ou chinoise.

    expert
    Note moyenne des experts
    17.5/20
    Voir la fiche détaillée
    Bon d’achat Fidélité : 3 %
  • Voici l’archétype du grand riesling à la fois fin et puissant, tendu et profond, incontestablement un grand vin de garde. Doté d'un bouquet d'une élégante sophistication, associant fleur, fruit et règne minéral, ce Grand Cru Hengst, puissant et vertical, appelle de nobles produits de la mer, bar ou homard en tête.

    expert
    Note moyenne des experts
    17.9/20
    Voir la fiche détaillée
    Bon d’achat Fidélité : 3 %