Rhône

à voir aussi :

Voir la carte

Le vignoble de la vallée du Rhône est par sa superficie (plus de 75 000 hectares cultivés) et les quantités produites (plus de 3 millions d’hectolitres annuels) le 2e vignoble français après le Bordelais.

Il s’étend sur plus de 200 kilomètres, de Vienne au nord à Avignon au sud, sur les deux rives du fleuve, ainsi que le long de ses principaux affluents : la Drôme (vignoble du Diois), le Calavon (vignoble du Ventoux), la rive droite de la Basse-Durance (vignoble du Lubéron) et enfin une partie du Gard (vignoble des Costières de Nîmes).

Un peu d’histoire… 

Dès le début de notre ère, la culture de la vigne s’est développée au nord de la vallée du Rhône. Sous l’Empire romain, profitant des voies fluviales et du dynamisme de la cité portuaire de Marseille, le vignoble du Rhône fait concurrence aux vins italiens.

De nombreux vestiges gallo-romains attestent du dynamisme de la viniculture rhodanienne à cette époque, telle la villa gallo-romaine du Molard, à Donzère, avec ce qui reste encore aujourd’hui la plus importante cave de vinification découverte à ce jour.

La chute de l’Empire romain porte un coup au développement du vignoble, qui va alors se recentrer sur les zones proches des ports méditerranéens et la partie septentrionale de la vallée du Rhône, afin de fournir en vin la ville de Lyon.

C’est à partir des XIIIe et XIVe siècles que la viticulture connaît ici un nouvel essor, grâce à l’installation de la papauté à Avignon. Chaque pape choisit alors des terres sur lesquelles des vignes sont cultivées pour élaborer le vin pontifical : Comtat Venaissin et mont Ventoux pour Clément V, Châteauneuf-du-Pape pour Jean XXII, vignoble du Gard pour Innocent VI… La réputation des vins rhodaniens, rouges et blancs, ne fait que croître au Moyen Âge puis à la Renaissance.

En 1650, une première réglementation est adoptée pour garantir provenance et qualité des vins dits « Côte du Rhône », provenant de la rive droite du Rhône et s’exportant (vers le nord ou vers la Méditerranée) à partir du port fluvial de Roquemaure.

Au XIXe siècle, la dénomination « Côte du Rhône », gage de qualité, s’étend progressivement aux vins produits sur la rive gauche du fleuve. Les vignerons de la vallée du Rhône sont à la pointe du mouvement pour la naissance des appellations viticoles française. C’est d’ailleurs sous l’égide du visionnaire baron Le Roy, vigneron à Châteauneuf-du-Pape, que l’AOC est obtenue dès 1936. Futur président de l’INAO pendant 30 ans, il présente un cahier des charges pour défendre les caractéristiques des vins produits dans les Côtes du Rhône qui servira de modèle pour tous les décrets futurs de reconnaissance en AOC.

La vallée du Rhône compte aujourd’hui 27 appellations d’origine contrôlée, produisant essentiellement des vins rouges et rosés.

Mosaïque de terroirs et climat aux influences méditerranéennes

La vallée du Rhône, issue de « l’affrontement » entre Massif central et Alpes, est une fosse d’effondrement longtemps comblée par la Méditerranée au Jurassique. On trouve ici à la fois de la roche métamorphique, granitique, issue du Massif central au nord, et des sols calcaires et marno-calcaires, laissés par le retrait progressif de la Méditerranée, sur les flancs de la vallée, voire de sables siliceux en plaine.

La grande diversité des terroirs combinée à un climat d’influence méditerranéenne a permis de développer une grande diversité de productions et de cépages. Le vignoble compte aujourd’hui pas moins de 27 cépages cultivés, dont 12 en blanc ! À côté des cépages stars viognier, marsanne, roussanne ou bourboulenc, on y trouve de nombreux cépages généralement issus du Bassin méditerranéen comme le vermentino, l’ugni blanc, le picardan, le piquepoul… Cette diversité d’encépagement contribue largement à la richesse aromatique des grands blancs de la vallée du Rhône.

Si la région ne produit que 6 % de vins blancs, elle compte pourtant en son sein des appellations mondialement réputées pour leur extraordinaire palette aromatique, comme Condrieu, Château-Grillet ou Hermitage. Partons à la découverte des grands terroirs blancs de la vallée du Rhône, généralement divisée en deux sous-régions : le Rhône septentrional (jusqu’à Montélimar) et le Rhône méridional, qui court jusqu’aux portes de la Méditerranée.

Les ventes de la région

Stéphane Montez et Jérôme Coursodon : le Rhône à l'honneur

Stéphane Montez et Jérôme Coursodon : le Rhône à l'honneur

Jérôme Coursodon dirige aujourd’hui avec talent et audace ce domaine historique de Mauves, berceau de...

Découvrir cette vente
Clos des Papes : l'incontournable Châteauneuf-du-Pape blanc

Clos des Papes : l'incontournable Châteauneuf-du-Pape blanc

Domaine historique si l’en est, le Clos des Papes règne depuis des décennies, avec Rayas et Beaucastel,...

Découvrir cette vente
Alain Voge : la référence incontournable en Saint-Péray

Alain Voge : la référence incontournable en Saint-Péray

L’histoire d’Alain Voge se confond réellement avec l’histoire du renouveau de deux appellations...

Découvrir cette vente
Marc Sorrel : l'autre Maître de l'Hermitage

Marc Sorrel : l'autre Maître de l'Hermitage

La colline de l’Hermitage constitue, avec la Côte Rôtie, le joyau du vignoble du Rhône Nord. Déjà...

Découvrir cette vente
Jean-Louis Chave : la magie de l'Hermitage

Jean-Louis Chave : la magie de l'Hermitage

A une époque où certains vignerons, à l’instar des grands chefs, deviennent de véritables stars...

Découvrir cette vente
Domaine Georges Vernay : le mythe de Condrieu

Domaine Georges Vernay : le mythe de Condrieu

Au sujet des plus grands domaines viticoles, il est coutume de dire qu’ils sont historiques. Avec le...

Découvrir cette vente
Bernard Gripa : la référence incontournable en Saint-Péray

Bernard Gripa : la référence incontournable en Saint-Péray

C’est au cœur du berceau ardéchois de l’appellation Saint-Joseph, à Mauves, que Bernard Gripa élabore...

Découvrir cette vente
Pierre-Jean Villa : un grand du Rhône pour un grand millésime

Pierre-Jean Villa : un grand du Rhône pour un grand millésime

Quand on pense que Pierre-Jean Villa se destinait à embrasser une carrière de footballeur ou de...

Découvrir cette vente
Clos du Mont-Olivet : Châteauneuf-du-Pape tout en finesse

Clos du Mont-Olivet : Châteauneuf-du-Pape tout en finesse

La vigne sur le Mont-Olivet, c’est une histoire très ancienne : des actes notariés témoignent de leur...

Découvrir cette vente
Gourt de Mautens : Jérôme Bressy illumine le Vaucluse

Gourt de Mautens : Jérôme Bressy illumine le Vaucluse

Jérôme Bressy est incontestablement un vigneron à part : prêt à convaincre son père, dès 1989 et à 23...

Découvrir cette vente
Stéphane Montez : vigneron phare du Rhône Nord

Stéphane Montez : vigneron phare du Rhône Nord

Stéphane Montez fait partie, avec Pierre-Jean Villa, Stéphane Ogier et quelques autres, de cette...

Découvrir cette vente
Domaine Coursodon : Saint-Joseph blanc tout en finesse

Domaine Coursodon : Saint-Joseph blanc tout en finesse

Chez les Coursodon, vignerons actifs et précurseurs depuis la fin du 19ème siècle, courage et...

Découvrir cette vente
Le Sang des Cailloux : Vacqueyras en blanc...et en grand!

Le Sang des Cailloux : Vacqueyras en blanc...et en grand!

Lorsque l’on arrive au Domaine du Sang des cailloux, sur le plateau des garrigues, face aux Dentelles de...

Découvrir cette vente