A Vergisson, Eric Forest est durablement installé parmi l'élite

fin de la vente : 02/04/2019

A la suite de quelques illustres aînés, comme Jeanne et Colette Ferret et, bien sûr, Jean-Marie Guffens, Eric Forest fait clairement partie de cette jeune génération de vignerons « surdoués » qui bouscule aujourd’hui la hiérarchie des grands blancs de Bourgogne et nous montre à quel point les terroirs du Mâconnais, du côté des Roches de Vergisson et Solutré, peuvent magnifier le chardonnay.

Depuis ses débuts en 1999, Eric a affirmé un style bien à lui, loin des modes et des dogmes du moment, en signant une gamme de vins à la densité impressionnante, qui leur confère une dimension vraiment physique. Des blancs de haute maturité, concentrés et denses, profondément ancrés dans leur substrat rocheux dont ils tirent une minéralité intense et pénétrante.

Si sa famille cultive la vigne depuis 8 générations, au pied de la Roche de Vergisson, c’est à son grand-père, André, que l’on doit la naissance du domaine tel qu’on le connaît aujourd’hui. Un homme admiré, qu’Eric qualifie lui-même de « véritable paysan-vigneron, son maître dans la culture de la vigne »,  sa connaissance et son sens de l’observation de la nature, dans toutes ses composantes, même les moins visibles. Une autre rencontre fut déterminante pour Eric : après sa formation en viticulture-œnologie, il va passer deux ans, à la fin des années 1990, chez le « pape » du chardonnay mâconnais, celui qui a tout réinventé, Jean-Marie Guffens. Disons-le tout net : la filiation entre Jean-Marie et Eric est assez évidente dès que l’on goûte aux vins de ces deux grands vignerons. A travers des vins concentrés, parfois massifs dans leur jeunesse, ils parviennent à révéler l’identité des terroirs avec une rare intensité.

Tout comme son aîné, Eric est clairement un esprit libre, qui jamais ne s’enfermera dans aucun dogme. Il ne revendique aucun label, mais cherche juste en permanence à adapter son action en fonction de ce qu’il perçoit comme bon pour sa vigne, s’inspirant néanmoins largement des principes de la bio-dynamie. A force d’observations et d’analyses empiriques, Eric a développé une connaissance intime de chaque parcelle, chaque sol, chaque pied de vigne. Ici, les 5 hectares de vignes plantées entre 1930 et 1980, disséminés sur les appellations Mâcon-Villages, Saint-Véran et Pouilly-Fuissé, sont « bichonnés » comme le jardinier veille sur son parterre de fleurs rares et délicates. Ici, aucune mécanisation, aucun produit de synthèse mais un travail extrêmement méticuleux (en particulier sur la taille) au service du « bien-être » de la plante.

Même précision au chai, avec un travail de haute-couture sur la préservation des peaux jusqu’au pressoir, puis sur la qualité du pressage, la préservation des jus et cette oxydation ménagée pendant l’élevage en fûts. Ce perfectionniste, curieux insatiable, n’hésite jamais à remettre en cause sa façon de faire, à ajuster sans cesse. Ce fut encore le cas dans l’évolution des élevages qu’il pratique : en complément des fûts, Eric utilise aussi, désormais, des oeufs en grès, très peu poreux, qui lui permettent d’affiner encore son travail sur l’oxydo-réduction... « Vingt fois sur le métier, remettez votre ouvrage » : nul doute qu’il aurait pu faire sienne la célèbre phrase de Boileau !

Au final, Eric nous régale avec des blancs de très haute volée. Nous vous l’avons déjà dit, le millésime 2017 nous semble avoir atteint, dans le Mâconnais, un niveau exceptionnel. Les vins d’Eric ne dérogent pas à ce constat, bien au contraire ! Il n’a pas hésité à vendanger assez tard, les derniers jours de septembre : Eric a cherché et trouvé une maturité parfaitement juste, celle d’un fruit juteux, croquant, mais suffisamment concentré pour livrer avec intensité le message du terroir. Au final, ses Mâcons et Pouilly-Fuissés 2017, quasiment introuvables en France, méritent une très belle place dans votre cave, au côté des meilleurs crus de la Côte de Beaune…

© 2019 La Route des Blancs – Tous droits réservés

  • Ce Pouilly-Fuissé de très grande classe séduit avant tout par sa finesse et la subtilité de son bouquet. Le terroir y est pour beaucoup, entre altitude élevée, sols très minces et omniprésence des calcaires du Bajocien. Dynamique, élastique, il se déploie élégamment, d’abord rond, puis plus traçant, finement épicé, sur des saveurs de citron salé.

    expert
    Note moyenne des guides
    17.5/20
    Voir la fiche détaillée
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Altitude élevée, sol très mince et sous-sol calcaire, exposition Nord-Est, ce Mâcon-Vergisson porte avec une belle intensité l'empreinte de son terroir. Doté d'un bouquet à la fois pierreux et aquatique, marqué par la fraîcheur des agrumes, le vin ne manque pas pour autant de densité en bouche. L'éclat du fruit subjugue, la persistance impressionne.

    expert
    Note moyenne des guides
    16.5/20
    Voir la fiche détaillée
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Superbe Pouilly-Fuissé à l'ambiance "grand cru", qui puise sa force et son intensité minérale dans ce terroir très calcaire, au pied de la Roche de Vergisson. Superbe réduction finement "grillée", éclat du fruit, volume imposant, expression du sol nette et dynamisante, tout s'enchaîne ici avec un naturel confondant. Un grand bourgogne !

    expert
    Note moyenne des guides
    17.5/20
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Superbe Pouilly-Fuissé à l'ambiance "grand cru", qui puise son intensité minérale dans ce terroir très calcaire, au pied de la Roche de Vergisson. Doté d'un bouquet très expressif, il déploie en bouche une matière considérable. Quelques années en cave lui permettront de déployer son extraordinaire profondeur et sa vibration minérale hors-norme.

    expert
    Note moyenne des guides
    17.5/20
    Voir la fiche détaillée
    Epuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • En mariant les raisins issus de quatre parcelles, toutes assez fraîches, mais aux sols bien différents, Eric nous livre ici un vin plein, complexe, qui déploie peu à peu son élégant bouquet. La matière en bouche impressionne par sa densité. Après 3 ou 4 années en cave, ce Pouilly-Fuissé vous emmènera très loin, du côté des meilleurs crus de la Côte...

    expert
    Note moyenne des guides
    17/20
    Voir la fiche détaillée
    Epuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %