Bordaxuria : Elorri et Brice, les étoiles montantes d'Irouléguy

fin de la vente : 28/04/2020

Tout juste trentenaires, Elorri Roca et Brice Robelet, du Domaine Bordaxuria, incarnent, tout comme les frères Iban et Théo Riouspeyrous, cette nouvelle génération aussi talentueuse qu’opiniâtre et rigoureuse, bien décidée à poursuivre l’œuvre de quelques illustres aînés pour affirmer et faire rayonner l’identité singulière des vins d’Irouléguy, bien au-delà des frontières de leur cher Pays Basque.

Tout commence pourtant, pour notre jeune duo, bien loin du Piémont pyrénéen, du côté des pentes granitiques du Nord de la vallée du Rhône. C’est ici qu’ils font leurs armes, aux Caves Cuilleron à Chavanay, au cœur des appellations Condrieu, Côte-Rôtie et autre Saint-Joseph... Pourtant, très vite, c’est bien l’appel du pays natal d’Elorri qui va les faire bouger jusqu’au village d’Ispoure. Une « évidence » pour celle qui, à 18 ans, avait déjà décidé qu’elle reviendrait s’occuper des vignes familiales, après ses études viti-œnologiques qui l’ont conduite, au gré de différents stages, entre l’Alsace, le vignoble bordelais et la vallée du Rhône.

C’est au milieu des années 1980 que le père d’Elorri a planté 7 hectares de vignes d’un seul tenant (dont 2 ha de blancs), en terrasses, sur les pentes abruptes de l’Arradoy, impressionnante colline orientée au Sud, qui fait face à la chaîne des Pyrénées. Également exploitants d’un élevage de brebis laitières à quelques encablures d’Ispoure, à Saint-Just Ibarre, les parents d’Elorri font le choix de vendre les raisins à la coopérative de Baigorri. En revenant en 2012 sur les terres familiales, Elorri et Brice sont bien décidés à démarrer un nouveau chapitre : vinifier, élever et mettre en bouteille eux-mêmes leurs vins. Le Domaine Bordaxuria est né ! Durant les deux premières années, ils vont se concentrer sur le travail à la vigne et la construction d’un nouveau chai très fonctionnel, à la hauteur de leurs ambitions, leur permettant de travailler par gravité et d’élever les vins en fûts, dans des caves enterrées.

Ils se lancent dans le grand bain avec la récolte 2014, premier millésime qu’ils vinifient et élèvent intégralement au Domaine. Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître : nous avons eu la chance de goûter, en 2016, ce premier « Blanc Domaine » et avions déjà été favorablement impressionnés par l’équilibre et la pureté aromatique du vin. Mais Elorri et Brice ne se sont pas arrêtés là, cherchant, jusqu’au plus infime détail, à révéler au plus près l’identité de ces grands terroirs de grès rouges. Pour cela, ils n’hésitent pas à convertir l’ensemble des vignes à la culture biologique, certifiée depuis ce millésime 2018. Ils vont aussi s’agrandir en se portant acquéreur d’1,5 hectares supplémentaires de blancs (petit et gros mansengs) sur des terres un peu plus profondes et limoneuses. En outre, dès 2015, ils créent une deuxième cuvée parcellaire, en blanc, Errotik, qui va rapidement s’imposer comme un des incontournables de l’appellation Irouléguy. Notre duo d’Ispoure sera vite repéré par quelques sommeliers, dénicheurs de talents, et par la critique, jusqu’à se voir décerner en 2018 le prix RVF de la « Découverte de l’année » !

En 2018, Elori et Brice signent peut-être le plus beau millésime de leur jeune histoire : épargnées par la grêle qui a fait, fin juillet, de gros dégâts sur d’autres secteurs, baignées d’un soleil radieux pendant tout l’été, avec des nuits qui sont devenues nettement plus fraîches à partir de fin août, les vignes de petits et gros mansengs ont donné des raisins bien concentrés, aux peaux assez épaisses qui leur ont permis de mûrir lentement et de conserver de parfaites acidités. Après des élevages en cuves béton et demi-muids, sans bois neuf, les deux blancs se montrent aujourd’hui d’une belle intensité aromatique, dotés d’un fruit pur et jaillissant. Ils sont parcourus d’une tension saline, voire pimentée, qui apporte ce supplément d’énergie et cette sensation de finesse, typique des grands Irouléguys ! De l’ampleur, de la vivacité, de la race, la réussite est totale pour l’étoile montante de l’appellation : bravo !

Copyright 2020 La Route des Blancs - Tous droits réservés

  • Cet Irouléguy, doté d'un fruit à la maturité juste parfaite, combine à merveille rondeur et vivacité, ampleur fruitée et tension saline. On voyage avec délectation entre règne minéral, agrumes, fruits blancs et de délicieuses touches exotiques. La longueur de la finale, à la fois épicée et fruitée, est impressionnante à ce niveau !

    expert
    Note moyenne des guides
    16/20
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %