Comtesse de Chérisey à Puligny : le triomphe d'un grand terroir

fin de la vente : 31/07/2021

Plus qu’un domaine, c’est un pan de l’histoire de cette Bourgogne viticole éternelle que nous vous invitons à découvrir aujourd’hui, un joyau absolument unique dans la région, avec ses 25 hectares de bois et de vignes nichés sur les hauteurs de Puligny-Montrachet et Meursault : le discret mais fabuleux Domaine Comtesse de Chérisey. Pour nous, la révélation est totale et les vins signés Hélène et Laurent Martelet sont clairement en route vers le Panthéon des plus grands blancs de Bourgogne. Voici des vins authentiques, profonds, concentrés et vibrants, des vins purs, incisifs et intensément minéraux, d’une redoutable précision et d’une classe infinie. Des Meursaults et Pulignys qui consacrent le triomphe d’un grand terroir et qu’il est plus qu’urgent de découvrir si vous ne les connaissez pas encore.

Autour du minuscule hameau de Blagny, qui offre une des vues les plus belles et spectaculaires sur le vignoble de la Côte de Beaune et la plaine de Saône, la vigne est une histoire presque millénaire ! Des documents attestent de la présence de vignes dès le 12ème siècle, ainsi que d’une grange viticole cistercienne , située à l'emplacement actuel de la propriété familiale et exploitée par les moines de l’abbaye de Maizières. Ce patrimoine unique, perché sur les hauteurs de la Côte de Beaune, devient Bien National pendant la révolution avant d’être vendu en 1793 à un négociant Beaunois. C’est en 1811 que les ancêtres d’Hélène Martelet, la famille de Chérisey, acquièrent ce joyau : un véritable trésor, un écosystème à lui tout seul regroupant 9 hectares de vignes organisés autour du Bois de Blagny. Après la seconde guerre mondiale, l’exploitation de ces terroirs d’une qualité exceptionnelle fut confiée, en fermage ou en métayage, à plusieurs vignerons. Les moûts étaient ensuite partagés sous le pressoir, la majeure partie étant vendue à une célèbre maison de négoce Beaunoise.

C’est en 1998 qu’Hélène, héritière de la famille de Chérisey, et son mari Laurent Martelet décident de se lancer dans ce projet un peu fou de réunifier ce joyau et de redonner à ce très ancien domaine familial ses lettres de noblesse. La vigne, Laurent la connaît bien : installé en Touraine, il enseigne la viticulture et l’œnologie tout en étant parallèlement maître de chai d’une propriété ligérienne. Mais c’est bien à Blagny que son lien passionnel, charnel même, avec cette fascinante « vitis vinifera » va pleinement se révéler. Bien sûr, dans cette Bourgogne viticole qui a vu depuis les années 1980 les valeurs foncières s’envoler et les enjeux financiers corrompre bien des consciences, Hélène et Laurent devront s’armer de patience et faire preuve d’un vrai sens du compromis pour concrétiser leur rêve et faire aboutir cette véritable renaissance d’un Domaine unique en son genre.

Près de 20 années plus tard, sur le millésime 2017, la propriété de Chérisey a retrouvé ses contours historiques avec ses 9 hectares de vignes, dont plus de 7 sont classés en 1er Cru ! Elle s’est même agrandie, avec la construction d’installations modernes et fonctionnelles inaugurées en 2015, qui permettent aux Martelet d’aller encore plus loin dans leur démarche, dans la précision des vinifications et des élevages, à la recherche d’une expression authentique et sublimée de ces fabuleux terroirs entourant le Hameau de Blagny.

Depuis le début, tout le travail de Laurent, à la vigne comme à la cave, est guidé par une vision réellement écologique de la vigne et du vin : allant plus loin que la simple adoption de pratiques culturales « bio », il inscrit toute son action dans le respect le plus absolu d’un véritable écosystème originel, au service duquel l’action du vigneron doit se placer. Au centre de ce monde façonné par le lien fusionnel entre l’homme et la nature, il y a le terroir. Ou plutôt les terroirs, tant on trouve ici, dans ce bel amphithéâtre naturel, d’infinies nuances quant à la nature des sols, plus ou moins calcaires, plus ou moins pentus, plus ou moins profonds, à l’exposition ou encore à l’âge des vignes : les plus anciennes ont dépassé le siècle quand les plus jeunes ont été replantées par Laurent dans les années 2010. Tout à sa volonté de révéler dans sa plus pure expression l’identité de chaque parcelle et de chaque cru, Laurent pousse sa recherche jusqu’à faire façonner ses fûts à partir des chênes du Bois de Blagny environnant… De la même façon, il veille à appliquer rigoureusement, pour chaque cuvée, les mêmes gestes, à la vigne comme au chai, dans leurs moindres détails. Ici, pas de place pour les artifices : ce qui doit faire la différence, c’est le raisin, rien que le raisin, et les messages qu’il nous dit de ses origines et du sol qui l’a vu naître. Des messages que Laurent a joliment résumés dans le titre poétique qu’il a donné à un livre d’entretien avec son beau-frère, Denis de Chérisey : « De la salive de la terre naît l’esprit des cailloux ».

Le résultat est absolument magistral et inscrit les vins du Domaine Comtesse de Chérisey parmi ce que nous ayons goûté de plus excitant et inspirant depuis longtemps en Bourgogne. Des vins qui ont été repérés, depuis longtemps déjà, par quelques fameux dénicheurs de talent, comme le célèbre Kermit Lynch, importateur californien des Raveneau, Coche-Dury ou autre Arnaud Ente, qui voit en Laurent Martelet « le créateur des chefs d’œuvre les plus envoûtants du terroir de Blagny ». Nul doute que ce prodigieux millésime 2017, incroyablement jeune, profond et énergique, marque un jalon important dans l'avènement plus que mérité de ce Domaine parmi ce qui se fait de mieux dans la Bourgogne contemporaine. Comment a-t-on pu laisser passer si longtemps de tels joyaux sous nos radars?... L'erreur est désormais corrigée ! C'est le moment pour vous de profiter de cette occasion unique de découvrir les Meursaults et Pulignys signés Comtesse de Chérisey !

C’est du grand art, c’est rare et c’est uniquement sur la Route des Blancs !

Copyright 2021 La Route des Blancs - Tous droits réservés