Domaine Jean-Claude Bachelet : au firmament de Saint-Aubin !

fin de la vente : 14/12/2021

Benoît et Jean-Baptiste, les deux fils de Jean-Claude Bachelet, vigneron déjà gratifié d’une excellente réputation, malheureusement disparu en 2020, ont entrepris, depuis leur arrivée au Domaine en 2000 et 2005, de gravir patiemment mais résolument les marches qui séparent la qualité de l’excellence.

Du statut de « grands de demain », ils sont passés à celui de référence incontournable et, désormais, de domaine "culte", non seulement dans l’appellation Saint-Aubin qu’ils ont su hisser au meilleur rang, mais aussi à Chassagne-Montrachet et Puligny-Montrachet, où ils produisent des Villages et des Premiers Crus de toute beauté, ainsi qu’un exceptionnel Grand Cru Bienvenues-Bâtard-Montrachet. Les plus grands sommeliers ne s’y sont pas trompés, qui font figurer leurs vins sur les cartes de la grande majorité des restaurants triplement étoilés que compte le pays… Quant aux critiques, ils ne tarissent pas d’éloge sur ce duo qui a su affirmer un style, trouvant, à chaque millésime, le juste point d’équilibre entre densité de saveurs, tension et expression juste et affirmée des sols… Le Guide vert de la RVF, en leur décernant en 2018 une deuxième étoile, les a consacrés dans le gotha des grands noms de la Côte d’Or : nous applaudissons des deux mains !

Une juste récompense qui nous montre aussi, s’il en était encore besoin, qu’ici le hasard n’a pas sa place. Car une telle régularité à un aussi haut niveau ne tombe pas du ciel. Leur ouverture aux autres, leur méticulosité dans le travail des sols, la qualité et la douceur du pressurage des raisins, l’utilisation exclusive de levures indigènes, la pratique d’élevages très longs (un minimum de deux hivers en fûts !) et précis, avec une réflexion sans cesse ajustée sur le choix de la futaille (pas moins de 7 tonneliers se retrouvent dans leurs caves !) et surtout leur abnégation et leur complémentarité dans le travail… Tout cela a contribué à faire de leurs blancs ce qu’ils sont devenus : des modèles de grands vins de Bourgogne, complexes, harmonieux et charmeurs, profonds et toujours élégants.

Le Domaine compte aujourd’hui environ 10 hectares dont 6 plantés en chardonnay, dans certains des meilleurs climats de ce triangle d’or que forment les communes de Saint-Aubin, Chassagne-Montrachet et Puligny-Montrachet. Toutes les parcelles ont été patiemment isolées par Benoît et Jean-Baptiste et sont cultivées selon les principes biologiques et biodynamiques, dans cette recherche d’une expression pure et fidèle de l’identité du lieu.

Année après année, dans toutes les dégustations à l’aveugle, leurs vins se distinguent : au-delà d’une interprétation parfaitement juste de chaque terroir, au-delà de la compréhension profonde de chaque millésime et des moyens à mettre en œuvre pour en tirer le meilleur, les vins des frères Bachelet possèdent ce je-ne-sais-quoi qui les distinguent des autres : un style, une personnalité, une véritable identité. Et cela, ce n’est pas donné à tout le monde ! On ne peut s’empêcher de penser à quelques-uns de leurs illustres aînés, des vignerons de légende qui ont su imprimer un style à leur vin. On pense à Anne-Claude Leflaive pour cette énergie du vivant qu’elle parvenait à insuffler dans ses vins, à Jean-François Coche-Dury pour cette concentration et cette intensité aromatique hors-normes que l’on trouve dans ses cuvées ou encore les frères Raveneau pour cette science particulièrement subtile et bien pensée de longs élevages en fûts, qui sert parfaitement le vin sans jamais le dénaturer… N’ayons pas peur de dire qu’aujourd’hui, il y a aussi un « style Bachelet » !

Revenons à ce millésime 2019 au profil rayonnant mais malheureusement très rare. La saison a commencé par quelques frayeurs causées par un nouvel épisode de gel en avril. Si les dégâts sont restés limités du côté de Saint-Aubin, il n’en fût pas de même pour les parcelles que les Bachelet exploitent sur le finage de Chassagne-Montrachet, surtout sur les bas de coteau. Il a ensuite fallu faire face, à partir de la fin du mois de mai, à un temps assez frais et humide qui a perturbé la floraison. Puis vient cet été particulièrement chaud et sec, avec ses pics caniculaires fin juin et courant juillet. Si ce temps sec a permis d’éviter la pression des maladies cryptogamiques, il a également limité le potentiel de croissance des baies. Malgré quelques pluies salvatrices autour du 10 août, les raisins sont restés petits, avec des peaux relativement épaisses, une façon de se protéger de la brûlure du soleil.

Le bilan des vendanges, démarrées le 7 septembre pour quelques jeunes vignes, puis le 12 pour la plupart des parcelles, s’avérait contrasté : si les rendements se révélaient en baisse de près de moitié par rapport à 2018, atteignant à peine 30 hectolitres par hectare en moyenne, la qualité des équilibres des raisins était exceptionnelle avec des alcools potentiels autour de 14°, une belle richesse en extraits secs, des aromatiques concentrées et des acidités parfaitement préservées. Une magnifique matière première que les frères Bachelet ont su ensuite modeler et patiner au travers de ces longs élevages, en fûts puis en cuves, dont ils ont le secret.

Regoûtés au Domaine voici juste quelques jours, les vins nous ont totalement conquis. Expressifs et toniques, ils sont imprégnés de leur terroir. Les bouches sont pleines d’un fruit jaillissant, mûr, juteux et nourrissant. Les fruits blancs, les fruits à noyau, les agrumes et quelques fruits exotiques frais s’entremêlent avec naturel et gourmandise, souvent relevés de notes épicées ou de trames empyreumatiques et fumées venues des sols. Les acidités sont juste parfaites, soulignant avec précision et énergie cette expression minérale. Charnus, voluptueux même, mais élastiques, denses mais actifs : la réussite est totale !

Lors de cette dégustation mémorable, nous avons eu le plaisir de constater, une nouvelle fois, combien les vins de Benoît et Jean-Baptiste pouvaient traverser le temps avec une grâce et une énergie incroyables. La verticale, à l’aveugle, de leur Saint-Aubin 1er Cru Le Charmois, nous a laissés sans voix ! Remontant de 2009 à 2002, les vins se montraient franchement étincelants, intenses, sans aucun signe d’évolution et encore moins de fatigue : mention spéciale aux millésimes 2005 et 2002, d’une élégance magnifique, avec des équilibres juste parfaits, et au 2003, étonnamment lumineux et énergique sur une année pourtant marquée par la canicule. Bref, nous vous invitons cette année encore à résister à la tentation et à oublier quelques bouteilles en cave : elles le méritent vraiment et vous le rendront bien !

Mais où s’arrêteront donc Benoît et Jean-Baptiste ? Encore jeunes, ils sont plus solidement que jamais installés dans l’élite de la production bourguignonne. Le plus excitant dans tout cela, c’est qu’ils n’ont, malgré la reconnaissance planétaire dont ils font l’objet, rien perdu de leur humilité, de leur capacité à s’étonner, à rester ouverts aux autres, à se remettre en cause, à affiner leur pratique, à chercher et chercher encore… en d’autres termes, à aller toujours plus loin dans leur quête d’une certaine idée du vin « absolu ». Inutile de vous dire notre bonheur de pouvoir les suivre sur ce chemin qui les mène tout droit vers l’Olympe des plus grands blancs.

C’est maintenant et c’est uniquement sur la Route des Blancs ! Ne tardez pas : les quantités sont très limitées sur ce millésime déficitaire et pratiquement introuvable.

© 2021 La Route des Blancs - Tous droits réservés

  • Ce Charmois se distingue par sa finesse minérale et sa fraîcheur iodée, entre poudre de marbre, galet mouillé et carapaces de crustacés. Elégant avec son cortège de fleurs blanches et de roses anciennes, il livre un fruit pur et frais, résolument tonique. Traçant, porté par le sol, il déploie une superbe finale aux accents iodés. Grande classe !

    expert
    Note moyenne des guides
    93/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Situés au-dessous du Bâtard-Montrachet, les Encégnières conjuguent à merveille subtilité et profondeur. Ce magnifique 2018 marie harmonieusement douceur et fraîcheur : le miel et l’anis voisinent avec la marmelade, le zeste de citron vert, la coriandre et l’eucalyptus. Le sol apporte une belle énergie, citronnelle et gingembre. Superbe !

    expert
    Note moyenne des guides
    93/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Pour les inconditionnels du Domaine, ce carton de 12 bouteilles permet d'apprécier toutes les facettes du style Bachelet et de découvrir de nombreux terroirs de Saint-Aubin, Chassagne et Puligny. Y compris les deux joyaux introuvables du domaine, le Chassagne-Montrachet Blanchot-Dessus et le Grand Cru Bienvenues-Bâtard-Montrachet.

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 3 %
  • Ce 1er Cru Sous le Puits offre un profil altier. Il séduit par sa sophistication florale, sa minéralité pierreuse raffinée, sa fraîcheur iodée tout comme la parfaite justesse de maturité de son fruit. L’alliance des sols calcaires, d’une position d’altitude sur le coteau et d’un millésime concentré fait merveille. Un sommet, incontournable.

    expert
    Note moyenne des guides
    94/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Racée et ancrée dans son terroir, cette cuvée Les Aubues porte haut l’identité du finage de Puligny-Montrachet : verticale, élégamment florale, animée d’une tension permanente, parcourue par la vivacité des agrumes, elle n’en est pas moins dense et gourmande sur ce millésime concentré et tonique. Un vin intense à attendre 5 ans.

    expert
    Note moyenne des guides
    93/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • On monte encore d’un cran dans l’intensité d’expression du sol. La minéralité pierreuse, verticale et épicée s’accompagne d’un souffle frais et vif, qui lorgne du côté de Puligny. Tandis que le noyau fruité ample, sensuel et texturé, regarde presque du côté de certains crus de Meursault. Parfaite union du yin et du yang, ce Boudriotte est grand !

    expert
    Note moyenne des guides
    94/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Vivacité et gourmandise pour ce "Macherelles" profondément imprégné par son terroir. Entre fruits blancs pochés, zeste de mandarine, amande grillée, poivre blanc et fraîcheur chlorophyllienne et mentholée, il nous régale et gagnera encore en finesse après quelques années de cave. Un incontournable du millésime à associer à un homard ! Succulent…

    expert
    Note moyenne des guides
    94/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Situé au-dessous du Bâtard-Montrachet, le Chassagne Les Encégnières est une de nos cuvées fétiches : texturé, dense et salin, associant le charme gourmand des fruits à noyaux et des viennoiseries à la tonicité du pamplemousse et la délicatesse du safran, il nous régale de bout en bout. Intense, lumineux et inspiré : c’est un must !

    expert
    Note moyenne des guides
    94/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Voici un des vins les plus intensément minéraux, vibrants et longilignes de cette collection 2019. Climat "star" de Saint-Aubin, ce Murgers des Dents de Chien mêle avec grâce la poire, l’abricot et la prune jaune à la tonicité des agrumes et une trame fumée venue du sol. Un sommet de l’appellation, pénétrant, à oublier au moins 5 ans en cave!

    expert
    Note moyenne des guides
    94/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Rareté absolue produite sur 2 fûts (sans bois neuf), le célèbre cru offre une profondeur et une densité considérables, avec son fruit à la chair veloutée et cette arête calcaire et saline pénétrante. Pureté du fruit, expression du sol, tension percutante, longueur impressionnante : si tout est déjà là, 5 ans de cave ne feront qu’en renforcer...

    expert
    Note moyenne des guides
    93/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Charmois se distingue par sa percussion et son élan salin, imbriqués autour d'un noyau dense et fruité. Elégant avec son cortège de fleurs blanches, sensuel avec ses notes de fruits secs, il livre un fruit pur, frais et tonique, autour du citron vert, de la poire et de la nectarine. Traçant, il déploie une belle finale sur le gingembre. Grande classe.

    expert
    Note moyenne des guides
    93/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • On est séduit par l’équilibre entre la sensualité et la concentration du millésime et cette fraîcheur omniprésente, balançant entre note iodée et pulpes d’agrumes. Poire, pêche blanche, zestes de citron, aubépine et fleurs d’arbres fruitiers, coquillage, pierre-ponce, noix de muscade : mariage parfait du fruit et du sol, ce "Champlots" est succulent.

    expert
    Note moyenne des guides
    92/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Ce 1er Cru Les Combes au Sud séduit par son nez complexe entre noisette grillée, chèvrefeuille, miel d’acacia, noyau de pêche, poire fraîche, melon et zeste de pamplemousse. Gourmand mais tonique, il déploie une matière dense et active, constamment gainée par un noyau minéral aux accents de poivre vert. L’équilibre est remarquable !

    expert
    Note moyenne des guides
    92/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Cuvée confidentielle issue d’une parcelle de 21 ares à Chassagne-Montrachet. Avec son bouquet jaillissant et voluptueux, autour de la poire, de la pêche beurrée, de la pierre frottée ou du chèvrefeuille, sa bouche juteuse et énergique, sa persistance acidulée et ses fins amers épicés, le vin surclasse son appellation. A goûter absolument !

    expert
    Note moyenne des guides
    88/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Ce Puligny-Montrachet est un des temps forts de la dégustation des 2018 : à la fois vertical mais particulièrement sensuel cette année, avec ses fruits secs délicatement caramélisés et ses fruits blancs pochés, il se resserre autour d’un noyau minéral et empyreumatique rayonnant. L’archétype d’un excellent Puligny sur un millésime solaire.

    expert
    Note moyenne des guides
    93/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Elégance et vivacité pour ce Macherelles de très haut vol. S’il démarre sur la gourmandise et l’éclat juteux de la pêche et de la mangue, il s’élève ensuite dans un registre aérien, frais et épicé. Densité de bouche, percussion minérale, énergie permanente : un des incontournables de cette collection 2018 ! Le compagnon idéal des gros crustacés.

    expert
    Note moyenne des guides
    94/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Ce Saint-Aubin 1er Cru Les Combes au Sud séduit par son équilibre magistral entre une minéralité fraîche et aquatique, une délicatesse florale et un fruit enjôleur, d’une folle gourmandise. Son énergie épicée le rend très actif en bouche. Un terroir caillouteux et tardif, un millésime solaire et le talent des Bachelet : l’osmose est totale...

    expert
    Note moyenne des guides
    91/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %