Elian Da Ros : la locomotive du Marmandais est en forme !

fin de la vente : 19/09/2020

Formé en Alsace auprès du grand Léonard Humbrecht, Elian Da Ros est devenu, depuis la fin des années 1990, une véritable icône dans le Sud-Ouest, capable à lui seul de réveiller l’appellation Côtes du Marmandais. Son rare Coucou Blanc s’affirme année après année comme l’un des meilleurs blancs du Sud-Ouest, original dans son bouquet, toujours très équilibré entre densité et fraîcheur, et surtout terriblement racé !

Connaissez-vous beaucoup d’enfants qui, à 8 ans, affirment haut et fort qu’ils veulent devenir vignerons et « faire leur vin » ? Il y en au moins un, et il s’appelle Elian da Ros ! Aujourd’hui figure emblématique du monde de la vigne et du vin dans le Sud-Ouest, Elian fut pourtant longtemps regardé par ses pairs comme un véritable « extra-terrestre ». Jusque dans les années 1990, dans ce pays de Cocumont, au cœur du Lot-et-Garonne, le travail de la vigne consiste surtout à planter des clones productifs dont les raisins partent alors en totalité vers les caves coopératives. L’appellation Côtes du Marmandais ne fait pas rêver grand monde, à l’ombre de ses imposantes voisines bordelaises. A l’ombre aussi d’une culture dominante dans la région… celle de la « tomate de Marmande » !

Après une solide formation de 6 ans en Alsace auprès de Léonard et Olivier Humbrecht, Elian décide en 1998 de reprendre les vignes plantées par son père : armé d’une incroyable force de conviction, il décide alors de rompre immédiatement avec la cave coopérative et de mettre en pratique cette science de l’observation et de l’accompagnement de la nature apprise chez son « maître ». Avec le soutien de sa compagne, Sandrine Farrugia, ancienne exportatrice de vins devenue vigneronne à ses côtés, il va réveiller toute une appellation !

Dès 2000, il convertit le vignoble à la culture biologique, puis, deux ans plus tard, à la bio-dynamie, car, pour Elian, c’est bien la qualité du matériel végétal, l’intégrité et la vitalité du raisin qui sont à l’origine de tout. « Une simple question de bon sens ! ». A l’écoute du fruit, de son identité gustative et de ses équilibres naturels, il fait le choix de vinifier dans de grands « œufs » en béton, sans aucun intrant extérieur, et d’élever en barriques et en foudres âgés, dans cette grande cave souterraine qu’il a construite dès ses débuts. Cet homme de conviction ne dévie pas de son objectif : laisser s’exprimer, sans filtre ni artifice, le terroir et le millésime. Excellent dégustateur lui-même, Elian fût très vite repéré par quelques-uns des meilleurs sommeliers que comptent le pays et ses vins ne tardèrent pas à se retrouver chez Guérard, Troisgros ou Loiseau. Ce sont, aujourd’hui, pas moins de 120 tables étoilées françaises qui accordent une belle place aux vins singuliers et délicieux d’Elian !

Toujours en quête d’expériences nouvelles, Elian décida dès la fin des années 1990 de planter quelques cépages blancs dans ce pays où les rouges dominent. Bien sûr, ici, pas de place pour des clones, mais uniquement des plants en sélection massale, plus qualitatifs !

Géniale intuition tant son Coucou Blanc s’affirme comme l’un des plus originaux et attachants blancs secs du Sud-Ouest. Et tout simplement, l'un des meilleurs ! Subtil assemblage de sauvignon (blanc et gris) et de sémillon, ce vin à nul autre pareil (comme le dit Elian : « je ne fais pas du Bordeaux ! ») nous enchante par son aromatique complexe et harmonieuse et son superbe équilibre entre puissance et fraîcheur. Après une année 2017 marquée par le gel et des quantités de raisins historiquement faibles, Elian a renoué en 2018 avec des rendements convenables. N’oubliez pas, malgré tout, que ce Coucou Blanc reste une rareté appréciée, à juste titre, aux quatre coins du monde : les cépages blancs totalisent moins de deux hectares sur les 20 que compte le domaine… Ne tardez pas trop !

Important : les vins d'Elian da Ros vous seront expédiés à partir du 3 septembre 2020 

Copyright 2020 La Route des Blancs - Tous droits réservés

  • Un des meilleurs blancs du Sud-Ouest, d'une belle complexité aromatique, par un des vignerons les plus inspirés de sa génération: notes fumées, fleurs blanches séchées, coing, poire, mirabelle et goyave, beurre frais, citron vert et pomelo, une nuance d’épices délicates, entre poivre blanc et safran... Quelle pureté ! Quel équilibre ! Superbe.

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %