Anne et Jean-François Ganevat : les derniers 2016, les premiers 2017 !

fin de la vente : 30/04/2020

Jean-François Ganevat fait indéniablement partie de ces vignerons pour lesquels la communauté des amateurs voue un véritable culte, parce qu’ils ont su, par leur passion, leur audace et leur talent, faire véritablement bouger les lignes dans le monde du vin et de la vigne, souvent ancré dans le seul maintien des traditions. Disons-le tout net : depuis sa reprise, avec sa sœur Anne, du petit domaine familial du Sud Revermont en 1998, Jean-François a fait entrer les vins du Jura, et en particulier les chardonnays, dans une nouvelle ère, celle des grands vins de terroir, concentrés et capables de transmettre avec un brio rarement atteint ailleurs les nuances et l’originalité des terroirs jurassiens.

Pour beaucoup, Jean-François est bien sûr le plus bourguignon des vignerons jurassiens, puisque c’est à Chassagne-Montrachet, chez Jean-Marc Morey, qu’il fit ses classes jusqu’à devenir maître de chai de ce célèbre domaine de la Côte de Beaune. C’est là qu’il a appris la rigueur, le sens du détail et de l’élevage long et millimétré en foudres et fûts, et surtout ce goût pour révéler dans le vin les subtilités de chaque micro-terroir.

C’est donc ensuite dans le petit vignoble familial de la combe de Rotalier, à la pointe sud du Jura, que Jean-François va laisser parler son savoir-faire et son inspiration débridée. Il n’hésite pas à mutliplier les cuvées parcellaires (jusqu’à une cinquantaine certaines années), cherchant au maximum à laisser s’exprimer la singularité de chaque sol, tantôt calcaire, tantôt schisteux, tantôt marneux… Il convertit très vite le vignoble à la bio-dynamie, tirant le meilleur d’un patrimoine de vieilles vignes exceptionnel, en particulier en chardonnay : près de la moitié des 8 hectares du domaine porte des pieds de plus de 50 ans, et de près d’un siècle parfois.

Apprise en Bourgogne, la science de l’élevage – souvent très long - de Jean-François permet ensuite de façonner des vins, en chardonnay ou savagnin, ouillés ou non, d’une concentration, d’une précision et d’une singularité tout simplement hors-norme. Adepte d’une utilisation a minima du soufre (uniquement au moment de la mise en bouteille, et encore pas toujorus), Jean-François parvient à une intensité et une pureté d’expression qui forcent le respect.

Créée au départ pour faire face à une succession de gros aléas climatiques, Anne et Jean-François ont pris goût à leur petite activité de négoce, menée de façon extrêmement pointue et très artisanale, comme tout ce qu’entreprennent les Ganevat ! Pour le chardonnay, ils ne travaillent qu’avec une poignée de vignerons des zones d’appellation Côtes du Jura, Arbois (et même de Château-Chalon, excusez du peu !), mais aussi d'Alsace ou de Bourgogne, tous adeptes d’une culture biologique, voire bio-dynamique, de la vigne.

Même soin à la vigne, même vinification naturelle et sans ajout de soufre, même précision et durée des élevages (au moins 24 mois, parfois beaucoup plus)… 

Nous vous proposons de retrouver aujourd’hui les toutes dernières cuvées de chardonnay 2016 produites par Jean-François : pour les Côtes de Jura Les Cèdres, La Gravière et Fortbeau, il avait en effet choisi de prolonger leurs élevages près de 3 ans.

Cette vente exceptionnelle est aussi pour nous l’occasion de vous présenter les tous premiers vins issus de la récolte 2017, pour laquelle nous devrons tous nous « contenter » de ce brillant et singulier négoce, car le Domaine, après le gel qui a littéralement dévasté le vignoble de Rotalier en avril, n’a produit aucun vin. Mais on pouvait faire bien sûr confiance à Anne et Jean-François pour nous régaler avec quelques cuvées « venues d’ailleurs » : superbe chardonnay mâconnais de Fuissé, étonnant assemblage de riesling alsacien, savagnin et chardonnay jurassien, ou encore un riesling effervescent vinifié en méthode ancestrale, Jean-François nous montre encore une fois l’étendue de son talent de vinificateur avec ces vins singuliers et succulents qui portent bien la signature du génie de Rotalier !  

C’est maintenant et c’est sur la Route des Blancs.

Attention : les quantités sont limitées et la demande très importante… ne tardez pas !

Copyright 2020 La Route des Blancs - Tous droits réservés

  • 21,90 €

    Ce singulier pétillant naturel, élaboré à base de riesling alsacien selon la méthode ancestrale, nous touche par sa précision d’exécution et son aromatique originale et raffinée. Fleurs blanches et verveine, minéralité rocailleuse et fruits jaunes : tout est parfaitement en place. Une très belle surprise !

    Voir la fiche détaillée
    21,90 €/ BOUTEILLE
    Ajouter au panier
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Jean-François Ganevat ne fait décidément rien comme les autres : son « vin de copain », d’une redoutable précision, est un assemblage complexe et singulier de chardonnay jurassien et mâconnais, de savagnin et de riesling alsacien ! Un ovni où les fleurs et la minéralité iodée accompagnent un beau fruité acidulé. Unique.

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • 28,90 €

    A défaut de produire des vins sur le domaine en 2017 (le gel a ravagé la récolte), Jean-François nous gratifie de ce magnifique chardonnay mâconnais, issu des coteaux calcaires de Fuissé. Mûr et sensuel au nez, vif et salin en bouche, ce Victor de la Combe nous ravit de bout en bout. Brillant.

    Voir la fiche détaillée
    28,90 €/ BOUTEILLE
    Ajouter au panier
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Belle complexité, énergie et fraîcheur de tous les instants pour ce fort beau Fortbeau, dans le plus pur style Ganevat, toujours sur le fil entre une certaine exubérance aromatique et une tension incisive ! On aime sa finale saline et enlevée, qui fait chanter longtemps sur les papilles la pierre et les agrumes. Une claque !

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Sur ce vin à la fois enrobant et tonique, les sols caillouteux de marnes grises apportent au vin un côté charnu tout en préservant une épine dorsale acidulée et saline de tout premier ordre. Une part importante de chardonnay muscaté donne une signature florale aussi singulière qu'irrésistible. Un concentré d'énergie.

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Cap sur le légendaire terroir de Château-Chalon, avec de très vieilles vignes de chardonnay plantées dans les années 1930 sur ces fameux sols marno-calcaires. Eclat du bouquet, fraîcheur, énergie et profondeur en bouche placent clairement cette cuvée Les Cèdres au niveau des grands blancs du Domaine. Chapeau l’artiste !

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %