Alain Chabanon : la force tranquille du Pays d'Oc

fin de la vente : 12/10/2017

Ce qui frappe le plus lorsque l'on rencontre Alain Chabanon pour la première fois, c'est peut-être cette assurance calme et cette « force tranquille » qu'il dégage : tout en lui respire la sagesse et la culture, l'exigence en toute chose mais aussi l'ouverture d'esprit. Si certains vignerons nous évoquent la poésie, nous serions plutôt ici en présence d'un singulier et passionnant « vigneron philosophe », qui a su transmettre à ses vins une identité tout à fait originale et éminemment naturelle.

C'est en faisant ses études d'agronomie à Bordeaux – Alain rêve alors de devenir éleveur de vaches d'Aubrac sur le célèbre plateau du même nom dont il est originaire – que ce fils d'enseignants découvre, au fil de quelques stages dans des châteaux viticoles, que l'aventure de la vigne et du vin peut être passionnante et surtout un inépuisable « laboratoire de recherche ». C'est décidé : ce sera finalement le vin ! Cap chez Alain Brumont, le célèbre mentor du Château Montus à Madiran, puis en Corse. C'est là que notre jeune oenologue-agronome va continuer à apprendre la vigne bien sûr, mais surtout, trouver son credo, qu'il résume lui-même ainsi : « faire des vins fins et élégants, des vins différents, dotés d'une véritable personnalité ».

C'est finalement du côté de Montpeyroux, dans l'Hérault, qu'il s'installe en 1992. 25 ans plus tard, Alain Chabanon exploite un très beau patrimoine viticole, de 17 hectares, sur ces sols caillouteux et arides des contreforts du plateau du Larzac. Dans sa quête d'une expression singulière, Alain a fait le choix d'un vignoble relativement dispersé, sur 5 communes, entre Montpeyroux, Jonquières ou encore Saint-Saturnin, afin de bénéficier de nombreux types de sols et de différents micro-climats. Avec quelques points communs bien sûr : l'omniprésence du calcaire, le grand ensoleillement et la présence de vents qui rafraîchissent et assainnissent, que ce soit la tramontane ou les vents marins de fin d'été.

Autre élément fondamental dans la démarche d'Alain : la bio-dynamie . Labour intégral des sols, absence totale d'apports extérieurs, préparations dynamisantes pour la vigne, Alain est très tôt convaincu que le meilleur raisin est celui que produit une plante parfaitement saine, qui puise sa vitalité et son identité dans les seuls éléments minéraux du sol et du sous-sol.

Au final, Alain Chabanon nous régale année après année avec des cuvées de grand style, pleine de jus et de chair, à la fois terriennes et très sophistiquées, de grands vins qui se mangent autant qu'ils se boivent. Pas étonnant pour ce fou de gastronomie fine et d'accords mets-vins que nous sommes heureux d'accueillir pour la première fois sur la Route des Blancs.

Copyright 2017 La Route des Blancs - Tous droits réservés

 


  • Cet assemblage original de vermentino et de chenin exprime de façon très authentique fruit et terroir. Doté d'un bouquet complexe et charmeur, mêlant fruits blancs, notes racinaires et fruits secs grillés, il se montre généreux, charnu et très étiré sur sa finale. Un vin qui donne faim!

    expert
    Note moyenne des guides
    16/20
    Voir la fiche détaillée
    Epuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • 2013 est un très grand millésime chez Alain Chabanon, conjuguant à merveille densité, maturité et précision des équilibres : ce Trélans le confirme avec une race, une structure et une finale impressionnantes. Un grand blanc profond et envoûtant qui nous invite à passer à table.

    expert
    Note moyenne des guides
    17/20
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %