Rollin : une adresse incontournable sur la colline de Corton

fin de la vente : 29/09/2022

Installée à Pernand-Vergelesses, au pied de la colline de Corton, voilà déjà quatre générations que la famille Rollin cultive la vigne avec le plus grand soin. Après avoir longtemps vendu leurs raisins à quelques grandes maisons voisines, Rémi Rollin, arrivé au domaine familial en 1976 convainc son père, Maurice, de vinifier et de mettre en bouteille eux-mêmes les récoltes. S’ensuit une longue période de travail acharné dans les vignes, d’acquisition de nouvelles parcelles et de replantation, d’ajustements des vinifications et des élevages…

Au mitan des années 2000, Rémi est rejoint par son fils, Simon, préalablement passé par le Domaine Zusslin, en Alsace, où il a pu se familiariser avec les principes de la bio-dynamie et les pratiques culturales biologiques, mais aussi, à l’autre bout du monde, au célèbre domaine Néo-zélandais, Kumeu River, considéré par beaucoup comme un des hauts-lieux de la vinification du chardonnay… en dehors de la Bourgogne !

Loin de la sur-médiatisation et de la spéculation qui menacent tant de domaines bourguignons, les Rollin ont poursuivi leur chemin avec discrétion, cherchant à « capter le fruit au plus frais » et à exprimer ainsi avec justesse et le moins d’artifice possible l’identité des terroirs de Pernand, mais aussi de Savigny, Aloxe-Corton et Chorey-les-Beaune pour les rouges. Ici, point d’emphase dans le verre mais de l'élégance et de la sincérité.

En véritables artisans de la vigne, les Rollin ont également compris depuis bien longtemps que l’équilibre naturel du sol et de la plante devait être absolument respecté si l’on veut qu’il donne son meilleur dans le vin : s’ils ne revendiquent aucun « label », ils conduisent leurs vignes avec le plus grand soin, dans une démarche très respectueuse des sols et de l’environnement, privilégiant travail manuel et intrants biologiques. La vinification se fait ici le plus naturellement possible, sur des levures indigènes, et l’élevage sur lies, avec très peu de bâtonnage, prend son temps, entre 9 et 15 mois suivant les cuvées.

Voilà pourquoi nous aimons particulièrement les vins du Domaine Rollin. Du simple Pernand-Vergelesses « village » au Grand Cru Corton-Charlemagne, ils illustrent parfaitement ce que la Bourgogne aurait pu (du ?) rester : une terre de grands vins de terroirs, à la fois subtils et concentrés, élégants et minéraux, faits pour vieillir quelques années en cave et surtout pour être bus ! Les Rollin restent indéfectiblement attachés à cette approche, et veillent à pratiquer des prix encore raisonnables.

Sur ces terroirs traditionnellement frais de la colline de Corton, la succession récente de millésimes solaires est presque une aubaine : dans les verres, les grandes années s’enchaînent, entre concentration et fraîcheur, pour notre plus grand bonheur. Ce superbe millésime 2020, célébré à juste titre en Bourgogne pour la qualité exceptionnelle de ses équilibres, en offre une belle démonstration. Simon Rollin signe ici des vins toujours aussi précis et ancrés dans leurs terroirs, qui possèdent, en outre, un supplément de chair et de richesse texturée en bouche les rendant irrésistibles.

Après une année 2019 aux rendements faméliques, les conditions du millésime 2020 se sont révélées nettement plus aisées. Bien sûr, comme dans de nombreux vignobles, l'année 2020 restera dans les annales pour sa précocité : il faut remonter à 2003 pour retrouver des vendanges qui démarrent dès le 19 août (pour certaines parcelles de pinot noir dont la maturité était la plus avancée). Côté chardonnay, les choses sérieuses ont démarré autour du 25 pour se terminer avant la fin du mois d’août ! Un record, ou presque. L’état sanitaire des raisins était superbe. Cerise sur le gâteau, les rendements, bien que pénalisés par une floraison perturbée par un temps humide, étaient satisfaisants. Les pluies relativement abondantes du début de l’année et de la fin du printemps ont permis d’emmagasiner de bonnes réserves hydriques dans les sols et sous-sols. Bénéficiant de quelques averses bienfaitrices en août, les raisins ont mûri de façon régulière, sans blocage ni excès. Au final, les degrés d’alcool potentiels pour les blancs étaient idéaux, autour de 13°, avec des acidités parfaitement préservées et de belles concentrations aromatiques.

Côté vinification, Simon est resté fidèle au style maison, avec des élevages en fûts et demi-muids, intégrant une faible proportion de bois neuf (autour de 20% en moyenne). Il a choisi cette année de pratiquer un remuage sur les lies (il ne l’avait pas fait sur les derniers millésimes), dans l’idée d’étoffer les cœurs de bouche.

Pari réussi ! Lorsque nous les avons découverts à l’automne dernier, les blancs nous ont séduits par leur aromatique expressive, mûre et chatoyante, mais aussi ce supplément de chair, de richesse texturée qui s’équilibre à merveille avec la tension juteuse et l’énergie acidulée typiques du millésime 2020. L’imbrication entre le fruit, ample et sensuel, la fraîcheur florale et aérienne des terroirs de la colline de Corton et la finesse minérale est juste parfaite. 2020 confirme sa classe et Simon Rollin sa maîtrise : c’est un sans-faute ! Des bouteilles à encaver quelques années pour mieux les redécouvrir dans toute leur complexité et leur éclat.

© 2022 La Route des Blancs – Tous droits réservés

  • Un superbe Corton-Charlemagne, à la séduction subtile, qui nous mène avec grâce entre miel d’acacia, genêt, essence de jasmin ou de rose, fleurs cristallisées, berlingot aux agrumes, citron confit, prune jaune ou pêche, le tout dans un halo calcaire et lumineux évoquant la poudre de roche. Longueur, intensité, droiture : c’est une grande bouteille !

    expert
    Note moyenne des guides
    95/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Ce 1er Cru, élégant et intense, vous balade entre des notes aériennes de paysages d’altitude, la fraîcheur des herbes fines, la verveine, le citron vert, l'orange ou la craie, pour plonger ensuite dans un océan de volupté, entre fleurs capiteuses, jasmin, fruits beurrés et épices douces. On finit sur une vibration poivrée incandescente. Superbe

    expert
    Note moyenne des guides
    93/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Ce parcellaire Les Cloux offre un profil original tout en fraîcheur : on pense à la pomme Granny, au citron, au riqlès, au cerfeuil, à la menthe ou à une soupe glacée d’ortie. Une sensation revigorante qui s’équilibre avec le charme d’une matière ample aux saveurs de mangue, de fruit de la passion ou d’ananas, traversées par un puissant courant épicé.

    expert
    Note moyenne des guides
    92/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Véritable condensé des terroirs de Pernand-Vergelesses, ce 2020 rayonnant offre un profil équilibré entre la fraîcheur des herbes fines, de la chlorophylle et des agrumes, avec la sensualité gourmande des fruits blancs finement caramélisés. La puissance épicée et l’intensité de sa finale lorgnent du côté de Chassagne-Montrachet. Imparable !

    expert
    Note moyenne des guides
    91/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Ce vin à l'étonnante densité offre un profil mûr et charmeur. Il livre, dans un impeccable équilibre, les marqueurs du terroir de Pernand et du millésime : l’éclat gourmand des fruits blancs, de la pêche miellée et du nougat, la fraîcheur des herbes fines et de la verveine, une bouche ample, séveuse, relevée de poivre blanc et de gingembre. Un régal.

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %