Bernard-Bonin à Meursault : rarissime et déjà culte !

fin de la vente : 02/04/2020

Nous sommes heureux de pouvoir, aujourd’hui, faire partager à quelques-uns d’entre vous un des secrets les mieux gardés de la Côte de Beaune, un des Domaines les plus discrets et attachants, un de nos favoris aussi, qui trace discrètement mais résolument son sillon depuis 20 ans déjà, en dehors des modes, bulles spéculatives et autres querelles de clocher qui agitent parfois le landernau bourguignon… Cette perle rare, ce diamant brut, c’est le domaine Bernard-Bonin !

Si Véronique Bonin est issue d’une très ancienne famille de vignerons à Meursault, c’est en 1998 que l’histoire singulière du domaine démarre véritablement. Cette année-là, le grand-père de Véronique, Bernard Michelot, une des grandes figures de Meursault depuis la fin des années 1960, décide de diviser la propriété familiale entre ses 3 filles. On parle de plus d’une vingtaine d’hectares tout de même, sur les meilleurs terroirs de Meursault et, plus modestement, de Puligny-Montrachet. Peu après, Véronique, désireuse de voler de ses propres ailes, convainc sa mère de lui laisser le soin d’exploiter, à quatre mains avec son mari Nicolas Bernard, les 7 hectares qu’elle vient de récupérer.

D’emblée, Véronique et Nicolas s’engagent résolument dans la voie de l’authenticité. Qu’il ne faut pas confondre avec le simple (et souvent trop confortable) respect de la tradition. Notre duo se révèle rapidement comme des esprits libres qui n’ont pas peur de s’interroger, de douter, de se remettre en question, d’inventer de nouveaux possibles, d’identifier des liens et des causalités qui ne sont pas toujours visibles pour les autres… Très tôt, ils investissent avec passion le champ de la bio-dynamie, persuadés de la pertinence des intuitions de Rudolf Steiner et des observations de Maria Thun. Ils ne sont pourtant pas si nombreux à l’époque, dans cette Côte d’Or viticole où les enjeux financiers sont déjà faramineux et paralysent parfois les initiatives, à placer au sommet de leur priorité le respect absolu du cycle du vivant, dans ses dimensions physique, éthérique et astrale.

Avec ses convictions chevillées au corps, Véronique n’hésite pas à affirmer qu’une « maladie peut avoir du bon car c’est un message que la plante nous envoie » ? Et qu’il faut savoir le respecter et l’interpréter. Dès le début de leur aventure, Véronique et Nicolas accordent la plus grande importance au labour régulier des sols. Ils n’hésitent pas, non plus, à bannir l’utilisation du cuivre dans les vignes (pourtant autorisé par les normes biologiques) car « il descend et reste dans les sols, modifiant pour longtemps les équilibres ». Autre particularité qui montre à quel point ils poussent leur recherche dans le détail : ils font le choix de dédier chaque fût à une seule et même cuvée, afin qu’il s’imprègne totalement et uniquement du terroir et de toutes ses composantes, même s’il doit rester vide certaines années pour cause de récolte insuffisante. Enfin, ils assument parfaitement de ne pas coller ni filtrer leurs vins, quitte à afficher des robes moins « parfaitement brillantes et translucides », privilégiant la vérité de la matière, avec ses imperfections peut-être, mais avec toute son intensité! Vous l’aurez compris : rien ne fera dévier Véronique et Nicolas de cette recherche du vin le plus authentique, du vin pur et vivant.

Un fin connaisseur de la Côte d’Or nous disait récemment qu’il voyait en Bernard-Bonin le « Bizot de la Côte de Beaune », en référence au mystérieux et cultissime « alchimiste » de Vosne-Romanée. Effectivement, Véronique et Nicolas ont su également ouvrir une voie singulière, avec constance, et surtout des convictions très fortes. Infatigables chercheurs du beau et du vrai, ils n’ont jamais hésité à « déplacer le cadre », quitte parfois à paraître iconoclaste. La seule chose qui compte à leurs yeux, c’est de trouver la réponse à cette question : qu’est-ce que la vigne et les éléments ont à nous dire, qui rendra le vin plus grand encore ?

Le message que leurs fantastiques cuvées nous envoient est assurément d’une intensité et d’une harmonie peu communes. C’est un message de vie, d’énergie pure et d’équilibre. La collection de Meursaults et Pulignys que Véronique et Nicolas nous proposent en 2017 est tout bonnement fascinante : le gras, la tension et la minéralité entrent en osmose, pour sublimer l’identité de chaque terroir et en révéler tous les secrets. Les aromatiques sont prodigieuses d’intensité et de pureté, les matières incroyables de densité soyeuse et d’énergie. Ces vins nous parlent, ils nous touchent. Ils nourrissent autant le corps que l’esprit. Ce couple a peut-être compris quelque chose qui nous échappe.

C'est beau, c’est rare, c’est culte et c’est uniquement sur la Route des Blancs !

© 2020 La Route des Blancs – Tous droits réservés

  • Illuminé d'une fraîcheur printanière, cet intense et élégant Folatières possède une matière dense, parfaitement gainée par une acidité stimulante. L'énorme structure sous-jacente, avec du gras et de la mâche, ne demande qu'un peu de temps pour se déployer pleinement et s’imbriquer avec cette tension minérale omniprésente. Grand vin !

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 3 %
  • Pierre à fusil, fleurs blanches, coriandre, eucalyptus, craie et caillou mouillé, pêche blanche, poire Conférence, zestes d’agrumes : le bouquet nous offre une belle ode à la fraîcheur et à l’énergie de la Terre. Dense et concentré, ce 1er Cru La Garenne possède une vibration et une finesse de grain remarquables. Un peu de patience...

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 3 %
  • Ce monument qui semble directement taillé dans la pierre nous emmène aujourd'hui, par sa force tellurique et son extraordinaire concentration, du côté des Perrières ! Parcouru par une minéralité intense et rocailleuse, il offre un volume considérable qui nécessitera quelques années pour s'assouplir. Un concentré de terroir impressionnant.

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 3 %
  • Ce qui frappe le plus dans ce Charmes "Dessus" d’une intensité peu commune, c’est la dimension citronnée et la minéralité pierreuse qui arrivent au premier plan. On aime aussi son élégance florale et sa fraîcheur chlorophyllienne. L'énergie qu'il déploie en bouche est phénoménale. Un grand vin vibrant qu'il faudra attendre.

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 3 %
  • Résolument ancré dans son terroir, intense et vertical, ce Meursault Le Limozin est un modèle du genre entre grâce aérienne, minéralité incisive et générosité gourmande. Complète et subtile, la bouche ondoie entre une tension citronnée, une texture charnue et dense, et une dimension pierreuse et saline. Un grand vin, tout simplement.

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Sur ce coteau d’altitude, au-dessus des 1ers crus Poruzots et Goutte d’Or, le sol est un véritable millefeuille de roches calcaires : il donne au vin cette signature spécifique, tout en tension minérale. Un bouquet d'une rare intensité, une concentration hors-norme, une énergie phénoménale en bouche : c'est un des sommets du millésime.

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Terroir précoce, le Clos du Cromin donne son meilleur lorsque l'on sait capter le point optimal de maturité. Mission parfaitement réussie sur ce fabuleux 2017, tout en nuances, qui offre un équilibre d’école entre sensualité murisaltienne et tension minérale. Entre générosité gourmande et fraîcheur incisive. Spectaculaire et irrésistible !

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Archétype du Meursault "majuscule", ce vin incarne avec une classe folle et une rare intensité tout ce que ce dont Meursault est capable. Bouquet complexe et envoûtant, texture sensuelle, saveurs généreuses, percussion minérale de premier ordre et longueur exceptionnelle : tout y est ! Un classique intemporel, indispensable dans toute bonne cave.

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Véronique et Nicolas démarrent très fort avec cet « Initiales BB » d’une densité et d’une profondeur qui surclasse son appellation et le place clairement au niveau d’un Meursault. Vivant, charnu et sensuel, parcouru d'une belle énergie et d'un souffle frais, sculpté par une minéralité calcaire excitante, ce Bourgogne est succulent !

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %