Bruno Lorenzon : le virtuose de Mercurey !

fin de la vente : 10/05/2020

L’histoire des métiers d’artisanat d’art est jalonnée par les réalisations exceptionnelles de quelques grands maîtres : maîtres-verriers, maîtres-joailliers ou maîtres-orfèvres, ils ont impressionné et enchanté leur époque par la finesse exceptionnelle et la précision d’exécution de leur travail… Nul doute que si elle existe, Bruno Lorenzon fait partie de la catégorie des maîtres-vignerons !

Rarement, au fil de notre route des blancs, qui nous a conduit pourtant dans bien des vignobles, bien des pays et chez bien des vignerons, nous n’avons rencontré un tel degré de précision, un tel souci du détail, une telle méticulosité dans le travail à la vigne comme au chai, un tel jusqu’auboutisme peut-on même dire… au meilleur sens du terme ! Le Domaine Lorenzon est un véritable écosystème à lui seul, qui élabore depuis ce bel amphithéâtre naturel de Mercurey des vins parmi les plus raffinés et intenses de toute la Bourgogne ! Il nous montre aussi que cette appellation, plus connue pour ses pinots noirs, possède des terroirs qui permettent au chardonnay d’atteindre des expressions d’une pureté extraordinaire.

Il a pourtant fallu à Bruno quelques voies détournées avant qu’il ne se décide à reprendre les vignes familiales situées au cœur du vignoble historique de Mercurey. Après des études œnologiques mais aussi commerciales, Bruno quitte sa Bourgogne natale pour aller prodiguer ses conseils œnologiques en Nouvelle-Zélande et en Afrique du Sud. Il y apprendra la rigueur technique mais il y verra aussi tout ce qu’il ne veut pas pour lui-même et ses vins futurs : la standardisation technologique du goût au détriment de l’expression pure et forcément imprévisible du terroir et du millésime ! Vient ensuite l’expérience de la tonnellerie de Mercurey, pour laquelle il sillonnera les vignobles de très nombreux pays, jusqu’en 1997. Une expérience qui a certainement participé à la précision diabolique des élevages en fûts qu’il pratique aujourd’hui !

C’est donc à la fin des années 1990 que son père laisse les clés du Domaine familial à Bruno, une histoire née à Mercurey avec l’arrière-grand-père de Bruno arrivé de Vénétie au tout début du siècle dernier. Au fil des générations, les Lorenzon ont patiemment acquis quelques parcelles jusqu’à exploiter 7 hectares environ sur les meilleurs terroirs de Mercurey, ce magnifique vignoble de coteaux de marnes calcaires, dessinant une sorte de fer à cheval qui s’ouvre à l’Est. Un vignoble dont il ne faut pas oublier qu’il partage les mêmes caractéristiques géo-pédologiques avec ses prestigieux voisins de la Côte de Beaune et la Côte de Nuits ! Ce n’est pas un hasard si plusieurs premiers crus furent reconnus ici dès 1943 !

Si Bruno, tout à sa quête d’excellence, regrette les errements des années 1970 qui ont conduit la profession à étendre exagérément la zone d’appellation, au détriment de la qualité et de l’homogénéité des terroirs sélectionnés, il est parfaitement conscient d’avoir récupéré un pur joyau de vieilles vignes, situées pour plus de 80% en premier cru sur les meilleurs coteaux de Mercurey, ceux qui regardent le Sud et le Sud-Ouest. Des vignes pour lesquelles son grand-père avait déjà renoncé à tout désherbant ou autre intrant de synthèse susceptible de perturber le message du sol, de la plante et du fruit. Dès lors, tout en inscrivant ses pas dans ceux des générations précédentes, Bruno va s’atteler à un travail absolument considérable dans les vignes, qui ressemblent aujourd’hui à un véritable jardin où chaque élément, même celui qui pourrait paraître au profane le plus insignifiant, a sa place et son rôle. A commencer par le travail des sols bien sûr, régulier et très délicatement mené afin de ne surtout pas trop les tasser, jusqu’au moment du premier rognage. Puis la taille, d’une rigueur et d’une précision uniques, visant à ne développer que 3 à 5 branches par pied, en évitant scrupuleusement tout croisement, afin que les grappes soient bien espacées et aérées.

Un peu à la manière de celles de Lalou Bize-Leroy, les vignes menées par Bruno Lorenzon se distinguent également de leurs voisines par un palissage très haut, autour d’1,70 voire 1,80 mètres. En rognant peu, en privilégiant le tressage de la « liane » sur 7 fils (au lieu de 4 habituellement), Bruno cherche à favoriser au maximum la photosynthèse qui alimente à plein régime la maturation des baies. Il réalise également sur la surface foliaire un travail d’une grande précision pour que chaque grappe bénéficie de l’ombre d’une feuille « mère » qui va protéger les raisins de la brûlure directe du soleil en été. Ce soin extrême dans la conduite (évidemment biologique !) de la vigne permet à Bruno de vendanger, quasiment sans tri, des raisins aux équilibres parfaits qui doivent refléter, avec justesse et intensité, la vérité de la parcelle et du millésime ! Là encore, rien n’est laissé au hasard (vendanges en minuscule caissettes de 6 kg, entreposage immédiat des grappes en camion réfrigéré…) pour préserver jusqu’au lent et délicat pressage l’intégrité parfaite du fruit.

Ajoutons à cela que Bruno produit lui-même, avec l’aide d’un maître-tonnelier attitré, ses fûts, à partir de bois sélectionnés par lui et séchés pendant au moins 3 ans au Domaine, alors vous aurez certainement compris que nous avons ici à faire à un vigneron tout à fait hors-normes. L’un des plus exigeants que compte aujourd’hui la Bourgogne. L’un des plus inspirés aussi. Tout comme Vincent Dureuil à Rully, Bruno Lorenzon bouscule clairement la hiérarchie et nous offre aujourd’hui des blancs qui rivalisent voire surpassent par leur pureté éclatante, leur subtilité et leur précision, les meilleurs crus de la Côte d’Or. C’est superbe, c’est maintenant et c’est sur la Route des Blancs !

© 2020 La Route des Blancs – Tous droits réservés

  • Premier millésime et déjà un classique ! On aime l’harmonie gourmande de son bouquet, relevée d’une touche épicée évoquant le poivre et la racine de gingembre. Texturé et charnu en entame, il se resserre en milieu de bouche, fuselé par une minéralité saline et subtilement iodée qui apporte tonicité et sensation de fraîcheur. Irrésistible !

    expert
    Note moyenne des guides
    18/20
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Ce 1er Cru nous enchante par sa belle sophistication aromatique entre éclat du fruit et fraîcheur minérale. Les notes de craie, de poudre de riz, de poivre blanc et de gingembre, et même une nuance iodée, se mêlent à des arômes de pomme, de poire Conférence et de noyau de pêche. Le tout porté par la tonicité des agrumes. Superbe.

    expert
    Note moyenne des guides
    18.1/20
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Voici le « Grand Cru » du Domaine, un joyau, sélectionné grain par grain, sur 15 minuscules îlots du vignoble familial. Par son intensité verticale, sa subtilité aromatique et son extraordinaire longueur en bouche, il rivalise avec les meilleurs crus de Puligny-Montrachet ou certains Corton-Charlemagne. Sans équivalent sur la Côte Chalonnaise !

    expert
    Note moyenne des guides
    18.8/20
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Un sommet de la collection "haute couture" signée Bruno Lorenzon. Droiture et équilibre élégant, superbe maturité de fruit sur des évocations d'ananas, de poire et de pêche blanche, fraîcheur délicatement anisée, densité exceptionnelle couplée à une minéralité saline et incisive : un must absolu qui rivalise avec les meilleurs crus de la Côte d'Or.

    expert
    Note moyenne des guides
    18.7/20
    Voir la fiche détaillée
    Epuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %