Mas Cal Demoura : vive les Terrasses du Larzac !

fin de la vente : 28/06/2019

Lorsque l’on rencontre Isabelle et Vincent Goumard, plus encore, lorsqu’on les écoute parler d’une seule voix pour vous faire partager, avec enthousiasme et sérénité, l’âme des lieux et le message de leurs vins, c’est peu de dire que ces deux-là ont trouvé leur voie, ce jour de novembre 2003, lorsqu’ils sont tombés sous le charme du Mas Cal Demoura !

Rien ne prédestinait pourtant Isabelle et Vincent à embrasser une carrière de vignerons du côté de Jonquières, au cœur de cette nature sauvage aux influences méditerranéennes, sur les premiers contreforts des Causses du Larzac. A l’orée des années 2000, ces deux citadins sur-diplômés mènent, tambour battant, la vie trépidante du cadre supérieur, dans l’audit pour Isabelle, le conseil en stratégie pour Vincent. S’ils occupent déjà le peu de temps libre que leur laisse leur emploi du temps à déguster et découvrir le vin, au sein de clubs de dégustations et autres associations oenophiles, ils perçoivent peu à peu que le sens de leur vie commence à leur échapper. Envie d’ailleurs, envie de rencontres nouvelles, envie d’apprendre et de se remettre en question et surtout un besoin d’équilibre et de reconnexion à leur environnement et à la nature… Tout ceci les pousse à tout quitter pour se lancer dans une aventure qui les fascine depuis longtemps : celle de la vigne et du vin.

Diplômes d’œnologie en poche, obtenus à Dijon puis à Beaune, Isabelle et Vincent mettent le cap sur le Languedoc, intuitivement convaincus qu’il y a dans cette région en pleine « révolution » viticole de grands terroirs à révéler et de nouvelles histoires à écrire. Autre élément non négligeable, c’est aussi ici que l’on peut espérer trouver au début des années 2000 de belles parcelles de vignes à des prix encore abordables…

La rencontre déterminante avec Jean-Pierre Jullien (le père du bien connu Olivier !), fin 2003, marque le début de cette nouvelle vie : Jean-Pierre cherche des repreneurs pour le domaine qu’il a créé à partir des années 1970 autour du village de Jonquières (mais aussi du côté de Saint-Guilhem-Le-Désert). C’est, pour Isabelle et Vincent, un véritable coup de foudre : ce sera là, et nulle part ailleurs. Ils vont alors s’atteler à réaliser leur rêve et faire vivre leurs convictions à commencer par la première d’entre elles, à savoir que seul un terroir vivant et préservé, et de beaux raisins, permettent de faire un grand vin ! Ensemble, ils ne ménagent pas leur effort, avec opiniâtreté, rigueur, mais aussi cette soif d’apprendre et de s’améliorer sans cesse, au contact de leurs voisins et amis vignerons, au premier rang desquels on compte bien sûr Olivier Jullien.

Leurs efforts de mise en valeur des terroirs, privilégiant un encépagement extrêmement varié (on compte 6 cépages différents pour les seuls vins blancs), ont naturellement abouti à une certification biologique de l’ensemble du domaine dès 2010. A la tête de 16 hectares aujourd’hui, les Goumard ont clairement inscrit leurs vins dans l’élite de la production languedocienne. Ils ont parfaitement compris que ces terroirs d’éboulis calcaires, sous la double influence de la générosité solaire méditerranéenne et de la fraîcheur du Larzac, pouvaient donner des vins singuliers, complexes, et surtout très équilibrés entre volupté et fraîcheur. L’Etincelle 2018 porte particulièrement bien son nom, tant il se montre lumineux et plein d’énergie, tandis que « Paroles de Pierres », perle rare du domaine d’une profondeur vertigineuse, nous offre le mariage parfait entre l’intensité minérale dont le chenin s’est imprégné et la générosité d’arômes et de texture d’une roussanne sudiste. Deux grands blancs qui semblent « couler de source », tant ici rigueur et précision s’effacent devant une irrésistible sensation de pureté.

De grands vins que nous sommes particulièrement heureux de vous proposer pour la première fois sur la Route des Blancs !

© 2019 La Route des Blancs – Tous droits réservés

  • Avec cette rare cuvée Paroles de Pierre, élevée durant près de deux ans et produite à moins de 1000 bouteilles, on atteint le niveau de complexité, de profondeur ainsi que la capacité de garde d’un cru remarquable. Chenin et roussanne se combinent parfaitement, entre texture veloutée et souffle salin. Un grand vin de gastronomie.

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Assemblage original faisant la part belle au chenin, cette "Etincelle" affiche un profil radieux. Intense et complexe, doté d'un fruit plein d'éclat, ce vin frais et intensément minéral se dote d'une matière ample mais fluide. Il ne cesse de monter en puissance, soutenu par la roche, et parcouru d’une trame saline et épicée. Coup de coeur.

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %