Gérard Boulay : superbes Sancerres 2019, séveux et énergiques

fin de la vente : 27/10/2020

Depuis déjà 40 ans, Gérard Boulay s’emploie avec discrétion, opiniâtreté, précision et surtout un immense talent à mettre en valeur les meilleurs terroirs de Chavignol : on adore la personnalité de ses vins, qui occupent une place à part sur la carte des grands Sancerres d’auteur et de terroir. Toujours très savoureux, généreux dans leur aromatique et leur structure, les blancs de Gérard Boulay sont surtout vivants et authentiques, dotés d’une formidable énergie qu’ils tirent des sols et de leur environnement.

La tenue des 10 hectares de vignes du Domaine révèle au premier coup d’œil le niveau d’exigence de Gérard Boulay : travail régulier des sols pour préserver et dynamiser la vie biologique, enherbement des parcelles les plus pentues, comme le Clos de Beaujeu ou Les Monts Damnés, qui permet en outre de limiter l’érosion, bannissement des pesticides, suppression des contre-bourgeons pour éviter les vendanges en vert et limiter les rendements, vendanges manuelles… Ici, chaque détail compte !

Malgré le succès – désormais mondial - de ses vins, Gérard Boulay entend bien continuer à travailler en artisan : la qualité exceptionnelle de ses sancerres lui donne totalement raison. Quant à la vinification et l’élevage, là encore, place au travail d’orfèvre : fermentation naturelle, absence de fûts neufs, élevage sur lies sans bâtonnage, passage en cuve pour parfaire l’équilibre du vin, notre « artisan-vigneron » est toujours guidé par la recherche d’une expression authentique de chaque terroir.

Issus de « terres blanches », ces terroirs de marnes kimméridgiennes (les mêmes que l’on trouve à Chablis), ou de caillottes, ces sols calcaires et caillouteux, les vins de Gérard Boulay séduisent par leur élégance naturelle, leur richesse de saveurs, l’équilibre entre le fruit et la fraîcheur minérale que l’on aime dans un grand sancerre, et, au final, leur grande capacité de vieillissement. Un Clos de Beaujeu ou un Mont Damné du Domaine s’épanouira parfaitement après 15 voire 20 ans de garde : c’est assez rare en Sancerre, mais c’est aussi cela la magie des vins de Gérard Boulay.

Du côté de Chavignol, les millésimes précoces et solaires s’enchaînent. 2019 ne fait pas exception bien au contraire. Relativement épargné par le gel printanier, le vignoble a surtout été marqué par un déficit hydrique important et plusieurs vagues caniculaires, fin juin et fin juillet surtout. Plus encore que les autres années, c’est bien l’âge des vignes et la qualité des terroirs qui ont fait la différence.

Tandis que les jeunes vignes et les sols plus sableux ont pu souffrir de ces conditions estivales chaudes et sèches, le vignoble de la famille Boulay, largement composé de vieilles vignes, sur les meilleurs secteurs marno-calcaires de Chavignol, a parfaitement résisté. La plante a su puiser en profondeur cette humidité minérale salvatrice. Les 3 dernières semaines avant les vendanges, qui ont débuté ici mi-septembre, ont offert des conditions parfaites pour parfaire les maturités aromatiques et phénoliques du sauvignon : des matinées plus fraîches et des après-midis bien ensoleillés mais pas trop chauds…

C’est finalement une très belle récolte qui est entrée dans la cuverie. Les raisins se sont révélés plus juteux que l’on ne pouvait s’y attendre, riches en sucres mais avec des acidités parfaitement préservées… Une fraîcheur presque miraculeuse, comme si la vigne avait déjà appris à faire face aux périodes caniculaires répétées.

Les vins se montrent cette année particulièrement savoureux et expressifs, et surtout, parfaitement structurés. La fraîcheur des arômes, sur des crus comme Clos de Beaujeu ou La Côte, en surprendra plus d’un ! Les bouches, puissantes et parfaitement définies, déploient une énergie phénoménale. Incontestablement, les vins iront très loin dans le temps : tant mieux ! Thibaut et Gérard Boulay inaugurent ce millésime 2019 d’une bien belle façon : tout simplement incontournable.

© 2020 La Route des Blancs – Tous droits réservés

  • Isolée depuis 2005, à partir d'une petite parcelle de vieilles vignes de la partie basse du coteau des Monts Damnés, cette cuvée Comtesse exprime la quintessence du célèbre terroir de Chavignol. Vibrant et profond, ce blanc précis et droit se pare d'une belle élégance florale, d’un fruit pur et jaillissant, d’une minéralité percutante. Un sommet!

    expert
    Note moyenne des guides
    18.2/20
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Moins jaillissant que Les Monts Damnés, ce Sancerre la Côte n’en est pas moins intense. Il déroule sereinement sa gamme aromatique, entre fleurs, herbes fines, fruits jaunes et agrumes. Il avance, imperturbable, il s'enfonce dans le sol pour mieux ressortir, imprégné d’une minéralité calcaire et saline salivante. Il vibre, il rayonne. Magnifique !

    expert
    Note moyenne des guides
    18.1/20
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Voici à ce stade le vin le plus « explosif » de la gamme : un concentré de parfums et de saveurs, associant la richesse succulente du fruit avec la puissance tellurique du sol. L’intensité et la longueur de bouche sont stupéfiantes, entre fruits à noyau, épices, agrumes et accents pierreux. Un Monts Damnés particulièrement friand et complet !

    expert
    Note moyenne des guides
    18/20
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Ce Clos de Beaujeu respire la fraîcheur et la vitalité, avec ses notes d’herbes fines, de pomme Granny, d’agrumes, de groseille à maquereau et de lassi frais. Juteux et très savoureux en bouche, il est porté par sa trame minérale qui sculpte une matière riche en extraits secs. Il exprime à merveille l’identité du millésime, riche et tonique!

    expert
    Note moyenne des guides
    18.1/20
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • La cuvée Tradition doit être emblématique de la qualité des terroirs de Chavignol ! Charmeur, généreux, tonique et toujours juste, ce Sancerre 2019 nous enchante. Avec son bouquet intense sur le genêt, les herbes fines, la pêche et le pamplemousse, sa densité gourmande, généreuse, et sa longue finale poivrée, il ouvre le bal d'un millésime au top !

    expert
    Note moyenne des guides
    17.1/20
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %