Eric Morgat : leçon de terroir par l'esthète de Savennières

fin de la vente : 15/05/2022

Issu d’une famille vigneronne à Beaulieu-sur-Layon, Eric Morgat est à peine âgé de 25 ans lorsqu’il décide, en 1995, de se lancer dans un pari un peu fou : voler de ses propres ailes et créer son propre domaine viticole en achetant des parcelles en friche ou d’anciennes vignes à l’abandon sur quelques-uns des plus grands terroirs de Savennières. Guidé par une véritable passion pour le chenin et les coteaux volcaniques et schisteux qui surplombent la Loire, Eric va ainsi pouvoir exprimer pleinement son goût pour l’aventure et sa quête d’un absolu, d’une vérité dans le vin.

Après des travaux herculéens de défrichage et de replantation, Eric a également mené de longues et fastidieuses recherches pour identifier et faire vivre les différentes variantes historiques de chenin. Sa parcelle du Clos Ferrard constitue en elle-même un véritable conservatoire du fameux cépage ligérien : pas moins de 37 « variantes » de chenin y cohabitent aujourd’hui.

Eric dispose d’un patrimoine de vignes d’une qualité exceptionnelle, sur les meilleurs terroirs de schistes de Savennières, qu’il s’agisse des schistes verts de la Roche-aux-Moines, ou des schistes gréseux exposés au levant de l’historique Clos de La Pierre Bécherelle, pourtant resté en friche plus de 70 ans, avant qu’Eric ne s'emploie à lui redonner vie. Patiemment mais résolument, il s’est doté des moyens de vivre pleinement sa passion, sans jamais transiger sur ses convictions que l’on pourrait résumer ainsi : le vigneron est au service de la plante et du sol et pas l’inverse. Il accompagne le vivant, sans jamais chercher à le soumettre. La culture biologique, l’enherbement naturel des sols sonnent ici comme des évidences !

Toujours en quête de sens, porté par ses émotions et amoureux du vrai, cet infatigable expérimentateur est aujourd’hui solidement installé dans le gotha des meilleurs vignerons ligériens. Centré sur l’élaboration de blancs secs, mieux à même selon Eric d’exprimer la quintessence du terroir, il livre, après des élevages longs et redoutablement précis, majoritairement en grands fûts puis en cuve, des vins amples et puissants, au fruit juteux et énergique, profondément structurés autour de l’identité des sols. L’intensité minérale des blancs d’Eric Morgat, leur autorité naturelle et leur puissance d’évocation après quelques années de garde n’ont que peu d’équivalent dans la région. Rappelant la solide sérénité, presque austère, d’un édifice roman dans leur jeunesse, puis le gothique flamboyant de nos plus belles cathédrales après dix années de cave, ses vins sont habités : ils nous élèvent et nous font grandir. Si le statut de Grand Cru existait en Loire, nul doute que les cuvées Litus et Fidès pourraient y prétendre !

Loin de se reposer sur ses lauriers (sa quête permanente du Graal et son incroyable souci du détail sont aux antipodes d’une telle attitude !), Eric Morgat n’a jamais cessé d’aller de l’avant. 2015 a vu la naissance d’une cuvée parcellaire, fruit d’un projet remontant en 2001, lorsqu’Eric découvre le formidable terroir du Clos Serteaux, qui n’est encore qu’une abrupte friche boisée, descendant vers un éperon rocheux à l’aplomb de la Loire. 15 ans plus tard, la vigne produit ici une des expressions les plus racées, puissantes et abouties du chenin ligérien. En 2019, c’est une toute nouvelle cave, plus grande et surtout plus fonctionnelle, qui accueille sa première vendange et permet à Eric d’affiner encore ses longs élevages !

Revenons sur ce millésime 2018 que nous avons le bonheur de vous proposer aujourd’hui en exclusivité. Les nombreux admirateurs du travail d’Eric l’attendaient depuis longtemps : il est enfin là ! Il succède à deux années extrêmement difficiles, où le vignoble avait été durement touché par des épisodes de gel printanier, anéantissant une bonne partie des espoirs de récolte… 2018 sonne ici comme le millésime du réconfort et du sourire retrouvé. Si Eric et son équipe ont dû se battre contre la pression incessante du mildiou, durant un printemps humide, la saison de croissance s’est ensuite avérée bien plus calme et sereine. Le bel été, plutôt sec et ensoleillé, a permis au chenin d’atteindre des maturités parfaitement abouties, sans trop souffrir de stress hydrique. Au final, c’est un superbe raisin qu’Eric a vendangé autour du 10 septembre : les baies étaient juteuses (même si les rendements sont toujours très maîtrisés, dépassant rarement 25 hectolitres par hectare) et dotées de superbes maturités physiologiques et aromatiques. Une matière première idéale pour signer un grand millésime !

Nous l’avions découvert fin 2019, alors que les vins étaient encore loin d’avoir terminé leur élevage. Nous avions déjà perçu, dans les différents échantillons prélevés sur fûts, une grande noblesse de constitution et surtout, une intensité aromatique et une force interne plus que prometteuses. Nous avons eu le plaisir de regoûter Litus et Fidès voici quelques jours à peine : ce fut un grand moment. Après avoir passé près de deux ans en élevage, les vins se sont tranquillement reposés en bouteille pendant plus d’une année supplémentaire. Ce temps long, étiré, est à la hauteur de l’ambition esthétique que nourrit Eric.

Il nous livre aujourd’hui un de ses meilleurs millésimes, peut-être même son plus grand ! Ses deux cuvées fétiches, Litus, son Anjou sec profond et flamboyant, issu d’une parcelle aux sols de spilites volcaniques, et bien sûr, Fidès, son Savennières à la complexité indépassable, nous emportent vers des rivages sur lesquels nous accostons rarement. Des contrées où s’entremêlent la fraîcheur du fleuve et de ses berges verdoyantes, l’élégance des fleurs délicates, l’élan aérien des herbes fraîches aux nuances anisées ou citronnées, l’éclat gourmand et le volume considérable d’un fruit pur, gorgé de saveur et d’énergie, et cette trame minérale, épicée, si structurante, qui fait littéralement vibrer le vin et pénètre au plus profond de nos sens. Voici deux géants qui, bien que déjà très expressifs, auront besoin de quelques années de cave pour finir de déployer leurs ailes et révéler pleinement leur incroyable complexité.

C’est beau, c’est rare et c’est uniquement sur la Route des Blancs !

Copyright 2021 La Route des Blancs - Tous droits réservés

  • Dense et complexe, véritable extrait de terroir et de roche, il offre un équilibre souverain entre volume du fruit, sophistication d’un bouquet mêlant herbes fines, fleurs blanches, fenouil, bergamote, noisette et fruits jaunes, et cette densité tannique, typique des plus grands chenins sur schistes. Vibrant et iconique, à oublier 10 ans en cave.

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 3 %
  • Dense et complexe, véritable extrait de terroir et de roche, il offre un équilibre souverain entre volume du fruit, sophistication d’un bouquet mêlant herbes fines, fleurs blanches, fenouil, bergamote, noisette et fruits jaunes, et cette densité tannique, typique des plus grands chenins sur schistes. Vibrant et iconique, à oublier 10 ans en cave.

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 3 %
  • Un chenin de grande envergure, issu d'une magnifique parcelle aux sols de spilites volcaniques. Lumineux, pulpeux et imprégné par le sol qui lui donne son relief épicé, il rayonne par sa puissance contenue, l’éclat juteux des fruits à noyau, sa tension acidulée sur la peau de pamplemousse et sa longue finale sapide et poivrée.

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Pour les inconditionnels du travail d’orfèvre d’Eric Morgat, nous vous proposons cette intégrale qui intègre, en exclusivité, les deux premiers millésimes du nouveau joyau du Domaine, le Clos Serteaux. Ce véritable « rêve éveillé » a demandé à Eric près de 15 ans de patience et d’un travail minutieux avant de se concrétiser avec le millésime 2015.

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Cuvée unique sur cet introuvable millésime 2017, marqué par les ravages du gel printanier et de gros déficits de récolte : un vin d'une rare intensité qui réunit le meilleur des terroirs d'Eric, entre spilites volcaniques et schistes gréseux, Roches aux Moines, Pierre Bécherelle, Clos Ferrard ou Clos Serteaux. Grand vin, grande garde.

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Un très grand Savennières puissant et complexe, au fruit mûr et juteux, évoquant la camomille la violette et le pollen, la poire, le coing et les agrumes, la pierre frottée, le beurre salé, l’amande ou le miel. Pureté et densité en bouche, tension, salinité, allonge impressionnante : un sommet de l'appellation, encore loin d'avoir atteint son apogée!

    expert
    Note moyenne des guides
    94/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Un très grand Savennières puissant et complexe, au fruit mûr et juteux, évoquant la camomille la violette et le pollen, la poire, le coing et les agrumes, la pierre frottée, le beurre salé, l’amande ou le miel. Pureté et densité en bouche, tension, salinité, allonge impressionnante : un sommet de l'appellation, encore loin d'avoir atteint son apogée!

    expert
    Note moyenne des guides
    94/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Superbe Litus, issu d'une magnifique parcelle aux sols de spilites volcaniques. On adore ce juste équilibre entre un caractère pulpeux, solaire et cette bouche élastique, cristalline, toujours en mouvement. Véritable concentré aromatique de fruit et de terroir, cet Anjou brillera sur une cuisine maritime ou exotique. Quantités ultra-limitées.

    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %
  • Un grand Savennières dense et complexe, au fruit mûr et juteux, marqué par le fleuve mais aussi et surtout par le sol : on goûte ici à un véritable "extrait de roche", salin, énergique et vibrant. La bouche, ample, soyeuse et élastique, est d'une incroyable pureté. Un modèle de profondeur, à conserver 10 ans. Rareté absolue.

    expert
    Note moyenne des guides
    93/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 3 %
  • Un grand Savennières dense et complexe, au fruit mûr et juteux, marqué par le fleuve mais aussi et surtout par le sol : on goûte ici à un véritable "extrait de roche", salin, énergique et vibrant. La bouche, ample, soyeuse et élastique, est d'une incroyable pureté. Un modèle de profondeur, à conserver 10 ans. Un vin iconique.

    expert
    Note moyenne des guides
    93/100
    Voir la fiche détaillée
    Épuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Pomme au miel, pêche et fruit de la passion, accompagnés de notes florales, évoquant l’acacia, le cerfeuil, l’infusion de tilleul et de verveine, dominent un nez à la fois charmeur et élégant. La fraîcheur des agrumes et de fines saveurs mentholées, ainsi qu’une belle minéralité saline, nous rappellent que nous sommes bien au cœur de l’Anjou.

    expert
    Note moyenne des guides
    92/100
    Voir la fiche détaillée
    Epuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Un grand Savennières dense et complexe, au fruit mûr et juteux, évoquant la camomille séchée et l’acacia, la pomme, l'ananas et les agrumes, la pierre à fusil, le beurre salé, l’amande grillée ou le miel. Pureté et densité en bouche, tension, salinité, allonge impressionnante : un sommet de l'appellation, prêt pour une garde d'au moins 10 ans!

    expert
    Note moyenne des guides
    94/100
    Voir la fiche détaillée
    Epuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Un très grand Savennières dense et complexe, au fruit mûr et juteux, évoquant la camomille séchée et l’acacia, la poire, le coing et les agrumes, la pierre frottée, le beurre salé, l’amande ou le miel. Pureté et densité en bouche, tension, salinité, allonge impressionnante : un sommet de l'appellation, prêt pour une garde d'au moins 10 ans!

    expert
    Note moyenne des guides
    95/100
    Voir la fiche détaillée
    Epuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • Pomme, abricot et fruits exotiques, accompagnés de notes évoquant les herbes séchées, dominent un nez particulièrement gourmand, évoquant quelques grands blancs méridionaux. Mais la fraîcheur et la minéralité saline en bouche nous rappellent que nous sommes bien au cœur de l’Anjou. Un très beau vin de gastronomie, idéal sur une cuisine exotique.

    expert
    Note moyenne des guides
    94/100
    Voir la fiche détaillée
    Epuisé
    Bon d’achat Fidélité : 2 %