Pierre-Jean Villa : un millésime 2017 gourmand et minéral

fin de la vente : 09/11/2018

Quand on pense que Pierre-Jean Villa se destinait à embrasser une carrière de footballeur ou de banquier, on se dit que, sur la planète vin, le destin fait bien les choses ! Car depuis qu’il s’est installé sur les collines de Chavanay, Pierre-Jean Villa porte très haut les couleurs du Rhône Nord, et de ses appellations phares Saint-Joseph et Condrieu (et Côte-Rôtie bien sûr pour les rouges).

Après avoir parcouru quelques centaines de milliers de kilomètres pour diffuser les vins de la famille bourguignonne Mommessin et son célèbre Clos de Tart, Pierre-Jean Villa a décidé de se lancer pleinement dans la grande aventure de la vigne et du vin. Epaulé par ses amis Yves Cuilleron, Pierre Gaillard et François Villard, il s’est d’abord occupé de faire prospérer les Vins de Vienne. Avant de se lancer sous son propre nom, en se portant acquéreur en 2009 de quelques parcelles de Saint-Joseph et Condrieu, du côté de Chavanay, sur les conseils de Georges et Christine Vernay, excusez du peu !

S’en suit une ascension fulgurante pour ce vigneron plein d’énergie, de générosité et doté d’une exceptionnelle capacité de travail. Sur les pentes abruptes de Chavanay, aucun engin ni aucun intrants chimiques ne viennent perturber le lien privilégié que Pierre-Jean Villa entretient avec ses vignes, roussanne et viognier se partageant l’essentiel des 3.5 hectares plantés en blanc. Ses cuvées figurent d’ores et déjà parmi l’élite des meilleurs vins rhodaniens, toujours marquées par une qualité de fruit irréprochable, des jus savoureux et un élevage parfaitement maîtrisé au service d’une expression juste et harmonieuse de chaque terroir.

Le millésime 2017, avare en quantité dans le Rhône (30% de déficit de récolte chez Pierre-Jean), offre un profil solaire et aromatiquement généreux qui le rapproche incontestablement de 2015. Si le mois d’août chaud et sec a favorisé une haute concentration des raisins, les grands terroirs ont su s’exprimer, donnant aux vins de nobles amers et une trame épicée, qui leur confèrent cette indispensable énergie en bouche. En Saint-Joseph comme en Condrieu, Pierre-Jean Villa nous propose ici des vins puissants, au fruit particulièrement éclatant et expressif, mais parfaitement maintenus et dynamisés par une minéralité épicée, très sapide en bouche.

Encore une fois, Pierre-Jean confirme son rang parmi les vignerons les plus doués du Rhône Nord.

Copyright 2018 La Route des Blancs - Tous droits réservés

  • 34,50 €

    Ce magnifique Saut de l’Ange nous plonge dans un océan de fruits et de volupté. Cap sur la roussanne et ses arômes d'abricot, d’ananas, sa longueur et sa puissance en bouche tempérées ici par une fine minéralité épicée et saline. Pierre-Jean Villa réussit le pari d’un Saint-Joseph à la fois ample, racé et toujours dynamique.

    expert
    Note moyenne des guides
    17/20
    Voir la fiche détaillée
    34,50 €/ BOUTEILLE
    Ajouter au panier
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %
  • 41,50 €

    Sur ce millésime solaire, Pierre-Jean livre un Condrieu juteux et sensuel, ample en attaque, puis assez étiré, étonnamment soyeux et vertical. Le terroir s'exprime pleinement, apportant à la haute maturité du fruit une énergie et des accents minéraux évoquant la mine de crayon et les épices. Une des grandes bouteilles du millésime.

    expert
    Note moyenne des guides
    17.3/20
    Voir la fiche détaillée
    41,50 €/ BOUTEILLE
    Ajouter au panier
    Bon d’achat Fidélité : 2.5 %